Cridem

Lancer l'impression
14-12-2017

11:00

Mauritanie : le gouvernement durcit la loi contre la pollution

Les Mauritanies - Les autorités mauritaniennes ont décidé d’appliquer une peine d’emprisonnement (d’un jour à une année complète) mais également une sanction pécuniaire allant de 5000 à 10000 ouguiyas contre les pollueurs.

En effet, l’assemblée nationale a adopté, mardi 12 décembre, lors de sa séance plénière une nouvelle législation dans ce domaine.

A cette occasion, la ministre de l’élevage, Mme Vatma Vall mint Souane assurant l’intérim de son homologue de l’environnement et du développement durable, a laissé entendre que désormais l’Etat prendra toutes les dispositions nécessaires pour lutter efficacement contre la pollution, qui est en train de détruire l’environnement.

La ministre a également souligné que, « la croissance industrielle enregistrée par la Mauritanie au cours des deux dernières décennies, en particulier au niveau des secteurs de l’industrie de transformation, des mines et du pétrole, en plus de l’augmentation excessive du parc automobile national, composé en majorité de véhicules d’occasion ont accentué et diversifié une pollution ».

Rappelons qu’en 2015, la Mauritanie a annoncé avoir constaté une pollution s’étendant sur 200 km sur les côtes du pays. Elle serait due à du fuel lourd déversé dans les eaux.

Ibrahima Junior Dia



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org