Cridem

Lancer l'impression
14-12-2017

21:24

IFM. Conférence du Pr Cheikh Saad Bouh Kamara sur la société civile [Vidéo & PhotoReportage]

Le lundi 11 Décembre, le Professeur Cheikh Saad Bouh Kamara donnait une conférence à l’institut français de Mauritanie. Elle portait sur la société civile mauritanienne.

Revenant, entre autres, sur le rôle de la diaspora, le Professeur Cheikh Saad Bouh Kamara en a profité pour lancer un appel aux autorités mauritaniennes en vue de faciliter la double nationalité, notamment à la diaspora mauritanienne, saluant au passage son "influence positive" sur le développement économique et social du pays.

"Le fait de ne pas avoir la loi autorisant la double nationalité empêche à beaucoup de nos compatriotes de rentrer dans leur pays. Et, là, je lance un appel, au Gouvernement en l’encourageant à ce que les Mauritaniens puissent disposer la double nationalité. Pas pour que le cerveau s’enfuit, mais, au contraire, pour ramener le cerveau qui, s’il n’avait pas cette assurance, ne viendrait pas", a expliqué Pr. Kamara.

Dans le sillage de cet appel, le Professeur Cheikh Saad Bouh Kamara a appelé aussi à la réglementation favorisant le système déclaratif qui permettrait aux associations de ne pas avoir à attendre une autorisation de la part des autorités locales ou nationales.

En juillet 2015, le Conseil des ministres avait approuvé un projet de loi sur les associations contesté non seulement par une partie de la société civile mais aussi par les Nations unies. Depuis, son approbation par l’Assemblée nationale attend toujours.

Cette conférence a été marquée par des échanges riches et variés qui mettent en lumière la nécessité de sortir la société civile mauritanienne de l’ornière, caporalisée de plus en plus par les financements de l’Union Européenne (UE) et autres partenaires techniques et financiers (Ptf).

Un constat largement partagé par les intervenants.

Par la Rédaction de cridem.org

©Cridem 2017

------


Avec Cridem, comme si vous y étiez...


































 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org