Cridem

Lancer l'impression
16-12-2017

21:30

Mauritanie: de nombreux hauts postes vacants dans plusieurs secteurs gouvernementaux

Alakhbar - Le départ à la retraite de plusieurs cadres de l’Etat ainsi que les mouvements d’affectations opérées, récemment, par le gouvernement ont entrainé la vacance de poste dans plusieurs secteurs gouvernementaux.

Ces postes sont répartis entre la présidence de la république, l’armée, la protection civile et plusieurs autres fonctions, à titre d’exemple:

-Le ministre secrétaire général de la présidence, son poste est toujours vacant depuis le remaniement ministériel opéré le 29 novembre dernier où l’ex-ministre secrétaire général de la présidence, Seyedna Ali Ould Mohamed Khouna est nommé ministre de l’emploi et de la formation professionnelle et des TICs.

-Le poste de conseiller chargé des affaires administratives qui est nommé président de la Cour suprême de Nouakchott.

-Le poste de chargé de mission à la présidence, Abdallahi Ould Ahmed Damou, qui est nommé directeur général de Radio Mauritanie.

-Le chargé de mission à la présidence, Mbareck Ould Beirouck admis à faire valoir ses droits à la retraite.

-Le Directeur adjoint de cabinet de la présidence, Djiabera Bakary, admis à faire valoir ses droits à la retraite depuis deux mois.

-Le directeur général de l’Agence Nationale de l'Aviation Civile (ANAC) qui a reçu sa lettre de mise à la retraite de la Société Nationale de l’Eau.

-Le directeur financier de la société nationale de l’eau Lemrabott Ould Dick admis à faire valoir ses droits à la retraite.

-Le président de la haute autorité de passation des marchés publics, Diallo Moussa, admis à faire valoir ses droits à la retraite, et maintenu dans son poste dans l’attente d’achever son mandat en décembre 2017.

-Les wali adjoint de Nouakchott-Ouest et Trarza et d’autres directeurs centraux aux ministères des affaires islamiques, du commerce et de la culture sont également admis à la retraite.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org