Cridem

Lancer l'impression
18-12-2017

12:51

Des chrétiens sèment l’espoir en Mauritanie

Journal Chrétien - Les chrétiens construisent le royaume de Dieu et sèment l’espoir en Mauritanie, où une personne sur trois vit en dessous du seuil de pauvreté. Sur le plan géopolitique, la République islamique de Mauritanie est un pays de l’Afrique du Nord-Ouest ne retienne guère l’attention de la communauté internationale.

Si les mosquées prolifèrent en Mauritanie, la scolarisation, les soins de santé, le réseau routier, l’élimination des déchets, l’eau et l’électricité sont sous-développés dans le pays.

Suivre le Seigneur coûte cher

Les journalistes pro-islamiques de Mauritanie exposent les chrétiens indigènes au public et les mettent ainsi en danger dans ce pays majoritairement musulman. La constitution de 1991 identifie l’islam sunnite comme la religion des Mauritaniens et de l’État.

Les autorités mauritaniennes déclarent ouvertement que leur fondement légal est la charia, jurisprudence islamique. Tous les postes importants sont occupés par des islamistes et le terrorisme islamiste dans la zone sahélienne a des liens étroits dans cette région où une personne sur deux est mineure et une personne sur trois vit en dessous du seuil de pauvreté. La jeune génération a perdu espoir et cherche des moyens de quitter le pays.

Les chrétiens sèment l’espoir dans un désert solitaire

Dans ce contexte, les gens se tournent vers le christianisme et trouvent le soutien auprès des chrétiens. “Dieu m’a parlé deux fois dans un rêve et une fois dans une vision”, a déclaré le frère Yahya.

Cet ancien musulman converti au christianisme a ouvert sept églises de maison en Mauritanie en deux ans. Il est devenu la cible des islamistes pour avoir conduit cent autres anciens musulmans à Christ. Pour se protéger, il a déménagé dans une nouvelle ville Mauritanie. “Maintenant, je suis moi-même réfugié et recommence depuis le début», raconte-t-il.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org