Cridem

Lancer l'impression
21-12-2017

00:00

Droit de réponse

Gaye TRAORÉ - Dans un commentaire sur cridem.org à la suite de l’article consacré à notre directeur de Radio Ganbanaaxu yimbi kumma à la suite de son nouveau son Ganbanaaxu, un frère nous juge de faire le jeu du pouvoir, de créer un climat insurrectionnel et finit et c’est là le sacre, Ganbanaaxu oui, Mais …..

Je réponds que ceux qui ont fait le jeu du pouvoir depuis toujours ce sont ceux qui ont obligé la veuve d’aimer son bourreau, l’orphelin d’aimer le bourreau de son père, ceux qui ont cassé toute promotion sociale des certains patronymes à consonance bamabara ou manding, ceux qui ont utilisé ou transformer le Guidimakha en une foire clientéliste sans pragmatisme.

Ceux qui ont fait le jeu du pouvoir ce sont ceux qui ont fait croire que tout va bien alors que toute est ruine , ruine de la morale, ruine des mœurs, ruine de l’unité, ruine du mérite, ruine de la justice, ruine de la fraternité, ruine de la justice, la funeste liste aux odeurs rance est longue .

Ganbanaaxu fedde n’a pas créée un climat insurrectionnel, seul celui qui est en carence de projets, de projections ferait une telle lecture plate,nauséabond et superficielle. Ganbanaaxu est un mouvement républicain, nous savons ceux pourquoi nous nous battons, nous ne ruminons aucune sympathique revanche là je ne fais que me répéter.

Visiblement il y a un manque de cohérence chez beaucoup de nos militants mauritaniens de droits humains, le courage et la démarche loués ailleurs est décrété au sein de nos murs , de nos frontières en insurrection.

La même morale qui nous a ôté notre dignité ne peut susciter espérance et assurance pour nous . Dans beaucoup de communautés nationales aujourd’hui encore le fait de castes, la dualité KOMO-HORO est pratiquée et utilisée dans la sphère cultivée et occidentalisée.

Dans une discussion sur fait de l' esclavage endomagique ( escusez de l’exagération si c’en est une! ) avec un collègue ressortissant de PODOR descendant d’une famille d’érudit très connu de la sous-région ouest africaine , il me réserve une réponse en déça de son immense culture générale : « toute façon , çà on ne peut pas l’enlever». Ma réponse, si on a pu chasser l’ignorance on peut l’enlever car c’est de l’ignorance , la discussion est close .

Pour revenir au frère qui nous accuse de créer un climat d’insurrection dans tout soni kara , nous opposons que chaque société a sa phase transitoire mais la communauté soninké a comme thérapie beaucoup de phases transitoires , nous comprenons ce que ressentent les tenants d’un ordre ancien qui ne relève que de l’ONIRIQUE .

Ganbanaaxu veut des réformes dans notre communauté non une revanche, non une indemnisation de nos aïeux abusés, dépossédés, déshérités ( du moins pour le moment ). Ces réformes sont saines, vitales et énergisantes bien que le goût est amère.

Non ! Ganbanaaxu n’as pas créer de climat d’insurrection, Ganbanaxu avec ses modestes moyens a montré du doigt nos tares, nos injustices, nos mépris , nos exclusions, nos divisions considerés depuis des siècles comme la norme.

Une telle charpente sociétale ne peut être source de paix sociale et de Fraternité , d’où l’urgence des réformes sur le foncier, sur le sprituel et le temps ainsi que les relations horizontales au sein de la société. Le tort de ceux qui nous caricaturent aujourd’hui dans tout soni kara au délà des frontières mauritaniennes, est de n’avoir pas pris au sérieux la douleur , la colère des personnes qui ont été longtemps considérées comme le décor de la grandeur de SONI KARA, décor néfaste et funèbre. Ganbanaau veut des réformes , pas la révolte, Ganbanaaxu veut le développement non l’immobilisme au nom d’une certaine grandeur qui n’existe plus .

Un rappel important que Ganbanaaxu adresse tous, SONI KARA n’est pas une république indépendante avec ses propres lois , nous sommes au sein des frontières des pays qui ont des lois qui s’appliquent à tous et sans considération aucune, et comprendre ça c’est un premier pas pour voir avec courage ce que veut le mouvement Ganbanaau pour la communauté .

Gaye TRAORÉ, président ARMEPES-France et l’initiateur du forum GANBANAAXU FEDDE.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org