Cridem

Lancer l'impression
23-12-2017

18:46

Post-scriptum : La sournoise entrave à la liberté d’expression

Initiatives News - La presse privée en Mauritanie se meurt. Une semaine sans journaux en Mauritanie! A part Chaab et Horizon les deux versions papier de la presse officielle, celle qui donne la priorité aux activités du Président de la République et de son gouvernement, les autres relevant de la presse privée en Mauritanie ne paraissent pas depuis plusieurs jours…

Imprimerie sans papier

L’imprimerie Nationale, officielle elle aussi qui donne la priorité au pouvoir, argue un manque de papier…Que fait-elle alors de la quote-part que lui verse, à titre de subvention aux frais d’impressions, la commission chargée du fonds d’aide à la presse privée en Mauritanie? Allons-savoir !

La presse privée en Mauritanie, déjà en léthargie parce qu’asphyxiée par un tarissement sournois de ses sources de financement, s’en trouve muselée par la force des choses…Par la force des choses parce que l’on ne parlera pas d’entrave à la liberté de presse ou d’expression….

silence, on s’occupe…

La presse privée en Mauritanie est tout simplement réduite au silence pour défaut de support (papier) ou de canal empirique pour s’exprimer…. Difficile d’en dire plus! Tout juste faut-il constater que les Télévisions Privées, tombées sous le poids de leur dette, ont du fermer portes et fenêtres. Elles ont même dû « la fermer », le temps que passe le dernier procès d’un certain Ould Mkhaitir, le temps de célébrer et le 57e anniversaire d’accession à l’indépendance du pays avec ses nouvelles parure et musique…Le temps de mystifier l’opinion avec des décisions comme réforme de la monnaie nationale d’un base à une autre…

circulez! il n’y a rien à raconter!

Histoire de préparer cette opinion à avaler doucement une pilule suicidaire : la « douce et sournoise » hausse des prix qui ne tardera pas d’achever le mauritanien habitué au couloir de la mort lente imposée par les dégringolades quotidiennes de son pouvoir d’achat…

Presse privée en Mauritanie sans papier pour s’exprimer, sans argent pour s’en sortir, Télévisions privées endettées jusqu’à la cécité médiatique, éloignées de tous les événements nationaux…Quoi de plus lourd pour les médias en Mauritanie ? La sournoise entrave à la liberté d’expression a encore de beaux jours devant elle. La Hapa qui abrite la commission chargée de la gestion et de la distribution s’aperçoit-elle pour autant de cet étranglement du 4e pouvoir dont la plupart des acteurs sont tombés dans une passivité on ne peut complice eu égard aux comportements complaisants observés ça et là, aux renonciations notoires par la force des choses….

Kissima-Tocka





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org