Cridem

Lancer l'impression
28-12-2017

15:16

Le ministre des finances devant les députés : « le retard de croissance de l’économie du pays se justifie »

Sahara Medias - Le ministre de l’économie et des finances, Mokhtar O. Djay a déclaré hier, devant les députés, que le retard de croissance de l’économie nationale constaté récemment était tout à fait normal, à cause de la dégringolade des prix du secteur des industries extractives qui a constitué en 2016 12,5% du produit intérieur brut.

Un taux qui a connu en 2017 une diminution de 2,5% par rapport à l’année précédente ce qui explique, selon le ministre ce retard de croissance tout à fait normal.

Pour le ministre il est illogique de comparer notre économie avec celles des autres pays qui ne se basent pas sur ce secteur, à qui profite justement la chute des prix du secteur des industries extractives.

Les pays qui disposent d’une économie analogue à la notre ont connu des situations plus difficiles que la notre.

Pour le ministre le niveau de croissance ne cesse de s’améliorer, de 1% en 2015 il a doublé en 2016 et le sera davantage en 2017.

O. Djay a rassuré les députés en annonçant que les réserves en devises de la banque centrale de Mauritanie étaient, à la journée d’hier de 862 millions de dollars.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org