Cridem

Lancer l'impression
02-01-2018

11:20

Le PM encore absent à une solennité organisée par l’UPR

Tawary - L’Union pour la République (UPR), le principal parti au pouvoir a organisé, dimanche 31 décembre, un diner à l’hôtel Royal de Nouakchott en faveur des députés, des leaders et de nombreux militants de la majorité.

Cette cérémonie riche en couleurs s’est déroulée en présence d’un panel d’hommes d’affaires et d’anciens ministres. A l’ouverture de cette de fête, le président du parti, Me Sidi Mohamed Ould Maham a affirmé que la majorité présidentielle a un seul objectif, un seul président et une seule priorité qui est d’être au service du peuple.

Selon Ould Maham, la consolidation de la stabilité, la prolifération des projets de développement au profit des populations sont les principes de la majorité et du gouvernement. « Pas de divergence ni de contre attaque entre les membres de la mouvance présidentielle et au sein du parti UPR » a-t-il affirmé devant l’assistance.

Sidi Mohamed Ould Maham a appelé l’ensemble à franchir toutes les obstacles pour des lendemains meilleurs et à fin d’éviter toute idée qui pourrait nuire à l’unité et la cohésion nationale.

L’absence du premier ministre Mr Yahya Ould Hademine à cette grande solennité à laquelle de nombreuses personnalités de la majorité ont assisté, laisse de la place à des possibilités de graves couacs entre les deux hommes,expliquent des observateurs de la scène politique nationale.

Le deuxième homme fort de Nouakchott avait brillé par son absence la semaine dernière au cours d’un colloque "bilan" organisé par son parti à l’hôtel Mauri-Center, rappelle-t-on.

En plus, il faut noté que les membres du gouvernement aussi n'étaient pas autour des tables. La raison reste inconnue? Même si huit d'entre eux étaient à la télévision nationale.

Par conséquent d’aucuns évoquent l’existence d’âpres fâcheries entre les partisans des deux personnalités, au moment où les proches d’Ould Maham et ceux d’Ould Mohamed Laghdaf sont en parfaite harmonie.

Alors la présence des députés Mohamed Ould Babana et Khalil Ould Tiyeb à la cérémonie suscitent des interrogations, conclut une source.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org