Cridem

Lancer l'impression
03-01-2018

14:41

Mauritanie/médias : Biram contre le harcèlement des journalistes

Mauriweb - Le président d’Ira, Biram Ould Dah, a exprimé mercredi son soutien aux journalistes mauritaniens mis sous contrôle judiciaire dénonçant une tentative de leur harcèlement par le régime en place.

Le président d’Ira longtemps absent du pays a visité pour l’occasion le siège du quotidien de Nouakhchott où il a rencontré des représentants des médias mauritaniens. Il a, à cette occasion, loué le rôle joué par les médias dans l’enracinement de la démocratie et dans la dénonciation des injustices dans le pays.

Il a, par ailleurs, accusé le régime du président Mohamed Abbdelaziz d’être liberticide enjoignant à RSF d’être vigilante sur son rapport sur la liberté de la presse en Mauritanie où, dit-il, après l’asphyxie des partis politiques, des Ongs de droits de l’Homme, le régime a entrepris son action de sape des médias par la mise sous contrôle de journalistes, la fin d’émission des Tv privées et la disparition des journaux des kiosques.

Il a également dénoncé l’arrestation récente du journaliste Ould Oubeid par le régime alors que ce dernier laisse libre court à une pseudo-presse qui lui est affiliée pour dénigrer et s’attaquer à la vie privée de ses adversaires.

Biram Ould Dah Ould Abeid a enfin lancé un appel à l’opinion mauritanienne, aux Ongs, aux partenaires de développement et à la communauté internationale pour venir en aide à la presse mauritanienne malmenée par le régime en place.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org