Cridem

Lancer l'impression
28-01-2018

20:45

Dernière-minute : Pénurie d’eau dans les quartiers de "grand" Nouakchott

Tawary - Les quartiers de Riaydh, Arafat et El Mina-Sud relevant de Nouakchott-Sud vivent pour la deuxième journée consécutive une coupure d’eau, a-t-on constaté.

Plusieurs familles ont été sommées de parcourir de longues distances à pieds ou en taxis pour se rendre au niveau des bornes fontaines qui se trouvent dans les autres quartiers afin de se procurer de l’eau qui est devenue ces derniers jours un produit rare.

Dans ces quartiers populaires, le prix du baril varient depuis hier, samedi 27 janvier, entre 500 et 600Um. Tandis qu'à Dar-Beidha (El Mina) et Mensiya (Riad), il est fixé à 800Um, selon des sources.

Selon un habitant du quartier de Dar-Naim dans la zone de l’ancien aéroport, cela fait plus d’un mois que les habitants de ce quartier vivent une pénurie d’eau sans précédent.

Ce qui est intolérable, les responsables de la société nationale de l’eau comme leurs collègues de la société nationale de l’électricité ne prennent jamais le soin d’avertir les populations des coupures d’eau, alors qu’ils détiennent les moyens et des cellules de communications (avis, communiqués, sms via les téléphones), martèle-t-il.

Et s’il s'agit de couper l’eau et l’électricité, ils sont meilleurs, ajoute-t-il. « Pour ces responsables, les populations n’ont pas de droit », dit-il.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org