Cridem

Lancer l'impression
28-03-2018

11:54

Adrar: La saison touristique 2017/2018, rapporte à la Mauritanie plus d’un million d’Euros…un bon(d) départ!!!

Adrar-Info - La reprise du tourisme par vol charter hebdomadaire Paris-Atar, après une décennie de suspension , a été lancée le 23 décembre 2017. Le dernier avion des 12 vols de cette saison touristique a atterri sur l’aéroport international d’Atar samedi dernier 24 mars 2018.

Au total , ce sont quelques 1470 touristes qui ont cheminé divers circuits en Mauritanie dont la quasi-totalité en Adrar. Ces chiffres et ceux qui suivront, sont recueillis par Adrar.Info.

Le site web du ministère du commerce ,de l’industrie et du tourisme ( http://www.commerce.gov.mr/ ) est suspendu depuis le 26 mai 2017; Celui de l’office national du tourisme ONT ( http://www.tourisme-mauritanie.mr/office/index.php/fr/ ) est un mur figé, d’annonces publicitaires , qui ne comporte pas de données statistiques ou d’actualité sur le tourisme.

Les retombées financières directes récoltées en grande partie , par les réceptifs . C’est à dire, les sociétés ou personnes qui accueillent et se chargent de l’hébergement, nourriture et transport des touristes en Mauritanie.

Ces réceptifs louent des véhicules, chameaux, parfois des auberges et payent des guides , cuisiniers et chameliers.

Quelques dividendes, provenant de l’argent de poche de certains touristes , tombent parfois aussi, entre les mains des gérants de bibliothèques traditionnelles (Chinguetti, Ouadane..), des artisans traditionnels et des pauvres vendeuses d’étals sur le sable, dans les villes historiques, oasis et campements.

Le bilan global de cette saison est encourageant. En se référant au taux de change de la banque centrale de Mauritanie de ce mardi 27 mars 2018, l’Euro vaut 43, 65 (nouvelle monnaie).

Les quelques 1470 visiteurs de cette saison ont versé aux réceptifs: 500 Euro par touriste (pour une prise en charge totale en Mauritanie ) X 1470 touristes X 43,65 Ouguiyas =32.082.750 UM

A l’aéroport, chaque touriste change en moyenne 100 Euros, comme argent de poche X 1470 touristes X 43,65 Ouguiyas = 6.416.550 UM

Le cout du visa de séjour coute à chaque touriste 55 Euros X 1470 touristes X 43,65 Ouguiyas = 3.529.102 UM

La taxe de sécurité instituée par décret du premier ministre 200-03 et versée par chaque touriste pour chaque nuit passée en Mauritanie à l’ONT , est de 20 Ouguiyas X 1470 touristes X 90 jours (3mois fin decembre-fn mars ) = 2.646.000 UM

La société Mauritanie Airlines a assuré les trois derniers vols de la saison et transporté quelques 260 touristes X 480 Euros ( billet aller- retour Paris-Atar ) X 43,65 = 5.447.520 UM

Les retombées financières mesurables , de cette saison touristique, qui n’a duré que trois mois , se montent à environ 50.121.922 Ouguiyas (1.148.268,5 Euros ).

Soit, l’équivalent de 60% du budget 2018 des trois ministères réunis du commerce, de l’indutrie et du tourisme (83.856.820,9 UM).

Faute de ressources officielles, Adrar.Info n’a pu obtenir, aucune donnée chiffrée concernant le tourisme transfrontalier par voie terrestre.

Cependant, le tourisme organisé par vols charter,à lui seul, fut , cette année, un grand coup de soulagement à l’économie nationale, qui se trouve en bute à d’énormes difficultés de liquidités, de gestion et de priorisation de projets.

Ceci ne doit- il pas éveiller, en les pouvoirs publics, l’intérêt grandissant de l’apport du tourisme pour le pays ?

La saison touristique prochaine octobre 2018 fin mars 2019, semble être bien préparée par les Tours Opérateurs et voyagistes Européens.

Ils ont lancé une vaste campagne médiatique , pour laquelle ils ont investi d’énormes fonds financiers et ont fait venir en Mauritanie quelques 45 correspondants des plus prestigieux supports d’informations (RFI, Jeune Afrique,le figaro, le monde, le courrier de l’Atlas, LCI, journaux regionaux etc..) . Lesquels ont deversé des dizaines d’articles, reportages photos , émissions TV, interview , à destination de tous les amoureux du désert mauritanien, de part le monde.

Coté mauritanien, les gouvernants semblent plus préoccupés par du second ordre, notamment les gueguerres politico-politiciennes pour se maintenir au pouvoir au delà de 2019.

Toutefois, l’espoir reste ouvert, en ce que ces détenteurs du pouvoir actuel, se donnent quelque peu de temps et de volonté ,pour constater de plus prés, le gain économique énorme que rapporterait le secteur du tourisme , une fois maitrisé et donc, réfléchir à toutes les options qui le boosteraient, dans l’intérêt prioritaire du pays et ses populations.

Ely Salem Khayar

Lire aussi : http://adrar-info.net/?p=45346

http://adrar-info.net/?p=45608

http://adrar-info.net/?p=45675



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org