Cridem

Lancer l'impression
29-03-2018

19:30

Grosse embrouille: Ely Cheikh et Sidi Moulaye, auteurs de lamentable geste d’humeur

Rim Sport - Il y a eu des étincelles (en raison de l’électricité, le match s’est joué en nocturne) mercredi 28 mars, au stade Cheikha Boidiya, lors de la clôture de la 19 ème journée entre Deuz FC et le FC Nouadhibou (0 à 3). Deux scènes très rares et révélatrices de l’ambiance tendue dans nos clubs et de la faiblesse des directions institutionnelles face aux comportements répréhensibles de leurs sociétaires.

Ely Cheikh Voulany et Sidi Moulaye(Deuz FC) se sont rendus auteurs de lamentable geste d’humeur qui ternissent l’image propre que le football mauritanien tente de véhiculer.

Furieux d’avoir été sorti en seconde période et remplacé par le burkinabé Nana, Ely Cheikh Voulany a directement rejoint le vestiaire. Ely Cheikh reviendra vers les grillage perturbant son banc exigeant en terme peu amènes les clés de sa « bolide ». Il sera hué par les supporters après avoir débiné quelques propos.

Après avoir marqué, l’international a raté plusieurs occasions franches.Voulant sans doute le ménager après Mauritanie-Guinée en donnant du temps de jeu à Nana, Nyoya l’avait rappelé sur le banc.

Par le passé, ce genre d’attitude n’avait pas entrainé de sanctions au sein du FC Nouadhibou contre leurs auteurs d’où les incessantes récidives.

Autre altercation, celle du capitaine de Deuz FC. Sidi Ould Moulaye péta lui aussi un câble, après son remplacement. Un changement qui n’a pas été du goût de Sidi. Il n’hésita pas à dire et faire sa façon de penser (gesticulant comme un fou) à son entraîneur Tahmane Diop dit Takho,resté de marbre.

Ce genre d’attitude des footballeurs sensés servir de modèle est impardonnable. C’est un manque caractéristique de discipline et de respect envers les clubs, leurs dirigeants, le public.

Des sanctions doivent tomber. Nul ne devrait être épargnés en raison de son statut. Ely Cheikh et Sidi Moulaye doivent aussi faire leur mea-culpa et présenter leurs excuses à tout le monde.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org