Cridem

Lancer l'impression
19-04-2018

10:24

Mali : les éleveurs mauritaniens demandent l’allègement des formalités de transhumance

Alakhbar - Des éleveurs mauritaniens appellent leurs autorités à intervenir chez leurs homologues maliens pour que ces dernières allègent les formalités de la transhumance de bétail.

«Des fouilles et déclaration des biens sont exigés aux éleveurs mauritaniens à chaque point de contrôle à l’intérieur des terres maliennes. La Mauritanie n’applique pas la réciprocité », a déclaré à Alakhbar Cheikh El-Avya Ould Krami, un éleveur mauritanien. (Voir photo).

« Les ressortissants maliens, qui entrent en Mauritanie font l’objet d’un seul contrôle effectué à la frontière. Après, ils sont libres de sillonner partout », a-t-il ajouté.

Cheikh El-Avya Ould Krami a également indiqué qu’au Mali, « les éleveurs mauritaniens doivent au moins payer 10.000 francs CFA de taxe (600 Ouguiyas MRU environ) quelque soit le nombre d’animaux concernés, sans compter le frais des déplacent à l’intérieur du Mali. Cela est injuste ».



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org