Cridem

Lancer l'impression
25-04-2018

13:17

Après la Mauritanie, le Français Bolloré est soupçonné de corruption au Togo et en Guinée

Alakhbar - Vincent Bolloré, le patron du groupe Bolloré - qui a été accusé de corruption par la Mauritanie - a été placé en France en garde à vue, prolongée mercredi 25 avril, dans une autre affaire de corruption.

Le milliardaire français est soupçonné d’être impliqué dans une affaire de « corruption d’agents publics étrangers » remontant en 2010 au Togo et en Guinée Conakry.

En décembre 2016, Alakhbar avait rapporté les accusations du président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz de tentative du groupe Bolloré de le corrompre pour obtenir la gestion du trafic au Port de l’Amitié de Nouakchott.

Le responsable du groupe Bolloré « a posé 10 millions d’Euros ici (sur la table)», avait dit le chef de l’Etat mauritanien.

Le Groupe Bolloré est français. Il est spécialisé dans dans le Transport et logistique, la Communication et le Stockage d'électricité et Solutions.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org