Cridem

Lancer l'impression
18-05-2018

14:25

Mauritanie : les oulémas demandent une lutte accrue contre les drogues

Sahara Medias - Au premier jour du mois béni du Ramadan, le président mauritanien, Mohamed O. Abdel Aziz a donné le coup d’envoi des manifestations religieuses prévues pendant ce mois.

Il a offert un dîner à la présidence de la république auquel ont été conviés le premier ministre, le président de l’assemblée nationale, le ministre secrétaire général de la présidence de la république, les membres du gouvernement, le directeur de cabinet du président de la république, les chefs de mission diplomatiques, des responsables militaires et sécuritaires, les présidents des institutions constitutionnelles, les hautes personnalités de l’état, les parlementaires, les imams et oulémas, des médecins et des personnalités références dans le pays.

Au cours de ce dîner, le ministre des affaires islamiques et de l’enseignement originel, Ahmed O. Ehel Daoud a présenté une conférence sur les dangers de la drogue sur la personne et la société.

Le ministre a demandé de lutter contre la drogue et les produits psychotropes à l’origine de la déchéance des sociétés, la perte des valeurs morales et religieuses d’où son interdiction par notre sainte religion, l’Islam.

Le ministre a rappelé que l’état a déclaré une guerre tous azimuts contre la drogue, à travers le renforcement de la sécurité, la multiplication des forums et conférences, la dynamisation du rôle des mosquées et l’apport des cheikhs des Mahadras et instituts, les organisations de la société civile, afin de mobiliser les citoyens contre les dangers de ce phénomène, les en éloigner et les associer à la lutte engagé contre lui.

Cette conférence a été suivie d’un exposé présenté par le secrétaire général de l’association des oulémas de Mauritanie, Hamden O. Tah qui a mis en évidence les dangers de la drogue pour les individus et les sociétés, avant de rappeler le point de vue de la religion à ce propos.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org