Cridem

Lancer l'impression
01-07-2018

22:15

Déclaration du Groupe des Initiatives de Plaidoyer pour la Participation Politique des Femmes

GI3PF - Se référant aux textes internationaux et régionaux en matière des droits humains, tels que la Déclaration universelle des Droits de l’Homme du 10 décembre 1948 (Art. 1, 2, 6, 7 et 21),

la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples de 1981 et son Protocole additionnel relatif aux droits des femmes (Art. 2 et Art 18 interdisant toutes les forme de violence à l’égard des femmes, la Convention internationale relative à l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et pour l’égalité des sexes (Art.7 et 8), aux objectifs du Millénaire et objectifs du développement durable adoptés par les chefs d’Etat.

Considérant le poids démographique des femmes dans le monde et particulièrement en Afrique qui dépasse les 50%

Reconnaissant le rôle crucial des femmes dans la paix et la cohésion sociale

Convaincus que le développement durable de nos pays passe nécessairement par une démocratie dynamique, inclusive;

Le Groupe des Initiatives de Plaidoyer pour la Participation Politique des Femmes (GI3PF), reste préoccupé par :

- la persistance du pouvoir patriarcal dans nos pays malgré que nous sommes au 21ème siècle. ceci s’est traduit par le manque d’accès des femmes au foncier et la question de l’héritage qui n’est pas réglée

- la recrudescence de toutes les formes de violences faites aux femmes

- la sous représentation des femmes africaines en matière élective et dans les hautes fonctions, au regard de leur poids démographique, et de leur statut de citoyenne à part entière, notamment en Mauritanie où la loi sur l’accès des femmes aux postes et mandats électifs constitue un recul par rapport aux lois précédentes, les femmes maires sont au nombre de 6 sur 218 maires.

Nous recommandons:

- L’autonomisation des femmes en vue de leur permettre d’accéder à leurs droits fonciers, à la technologie et aux ressources financières pour améliorer leurs moyens de subsistance

- L’atteinte des ODD en matière d’égalité des genres pour que la parité en Afrique ne soit pas une utopie

- La protection et la défense des droits des femmes tel que définis par les instruments régionaux et internationaux

Nous souhaitons la bienvenue des chefs d’Etat africains en Mauritanie et plein succès aux travaux de la 31ème session de l’Union Africaine.

Les signataires





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org