Cridem

Lancer l'impression
19-07-2018

11:11

Mauritanie : gratuité des urgences et promesses d’une augmentation des salaires des médecins

Saharamédias - Le président Mohamed O. Abdel Aziz, lors d’une réunion avec les médecins, a annoncé l’octroi d’un milliard d’ouguiya en faveur des services des urgences dans certaines régions du pays où ces cas sont les plus fréquents, et s’est engagé à un relèvement des traitements des médecins.

Ces décisions ont été annoncées à l’issue d’une réunion présidée par le chef de l’état mardi avec les médecins grévistes, en présence des directeurs des hôpitaux de Nouakchott, en plus d’un certain nombre de médecins, le ministre de la santé, le directeur de cabinet du président de la république et certains conseillers à la présidence.

Dans un communiqué distribué mercredi les syndicats des médecins spécialistes et généralistes qui dirigeaient le mouvement de grève du corps médical, ont déclaré que la rencontre a été fructueuse et différente de toutes celles qui l’avaient précédé.

Le communiqué des syndicats fait la genèse des entretiens du chef de l’état avec les médecins, qui ont expliqué au président les véritables problèmes de la profession, précisant que son assainissement passe par la satisfaction des doléances posées par les syndicats.

La clarté des exposés présentés par les médecins a amené le chef de l’état à demander certains détails regrettant un manque d’informations de la part des responsables administratifs à propos de l’absence de certains équipements et matériels dans les structures de santé ce qui est de nature à affecter la qualité des prestations, malgré les grands investissements consentis par l’état.

Selon les syndicats le président a eu la conviction que les doléances des médecins sont de nature à améliorer la situation du secteur de la santé dans le pays, qu’elles étaient réalistes et qu’elles demandaient des efforts et des moyens financiers supplémentaires.

Le président, selon le communiqué, a ordonné la constitution d’une commission qui comprend outre des représentants des syndicats, le ministre de la santé et un conseiller à la présidence chargée d’examiner les problèmes posés de faire des propositions rapides et pratiques dans un rapport à adresser au chef de l’état dans les meilleurs délais.

A la fin de la réunion le président Mohamed O. Abdel Aziz a ordonné l’ouverture de services gratuits pour les urgences dans des zones où le besoin pour ces services est le plus important, citant l’exemple de l’hôpital d’Aleg et certaines zones de la capitale où les accidents de la route sont fréquents.

Un milliard d’ouguiya sera mobilisé pour cette opération.

Le chef de l’état s’est engagé pour une augmentation des traitements des travailleurs du secteur de la santé, en précisant cependant que cela ne pouvait intervenir que dans le cadre de la nouvelle année budgétaire et sur les ressources propres de l’état et en fonction des moyens et l’accord auquel parviendra la commission mise sur pied à cette fin.

Le communiqué des syndicats ajoute que la rencontre a été fructueuse et assortie de certains engagements du président de la république qui répondent à au moins trois des principales revendications des médecins.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org