Cridem

Lancer l'impression
21-07-2018

12:30

Agriculture : la Mauritanie lance son projet d'appui à l'initiative d'irrigation au Sahel

La Tribune Afrique - L'Etat mauritanien a lancé cette semaine sa composante du Projet régional d'appui à l'initiative d'irrigation au Sahel à Boghé à 320 kilomètres au Sud de Nouakchott.

D'après les autorités du pays, le projet vient appuyer les efforts du gouvernement en matière de renforcement du secteur agricole et d'augmentation de la production. La Mauritanie a démarré cette semaine sa composante du Projet régional d'appui à l'initiative d'irrigation au Sahel.

Lancé à Boghé à 320 kilomètres au Sud de Nouakchott dans la wilaya du Brakna, lors d'un atelier national organisé par le ministère de l'agriculture en collaboration avec la Banque Mondiale et le Comité Inter-états de lutte contre les effets de la sécheresse au Sahel (CILSS), d'après les autorités mauritaniennes, il contribuera à renforcer la production agricole du pays.

« Ce projet devra contribuer aux efforts déployés dans les domaines de la diversification agricole, de l'augmentation de la production et du rehaussement de sa compétitivité », a déclaré la ministre mauritanienne de l'Agriculture, Lemine Mint El Ghotob Ould Moma.

Selon elle, l'initiative permettra également de renforcer les efforts du gouvernement mauritanien en matière de lutte contre la pauvreté et la malnutrition et de favoriser la sécurité alimentaire et la croissance durable du secteur agricole dans son ensemble.

En effet, a souligné Ould Moma, le projet constitue une mise en œuvre des orientations du chef de l'Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz qui accorde une priorité à la sécurité alimentaire.

Le projet vient s'ajouter à d'autres importants programmes et projets de développement réalisés par le gouvernement, a indiqué la ministre, assurant qu'il s'aligne sur les objectifs stratégiques du développement accéléré et de la prospérité partagée pour la période 2016-2030 et reste conforme au plan national de développement agricole 2016-2025.

25 millions de dollars de la Banque mondiale

La mise en œuvre de ce projet d'irrigation lancé nécessitera un financement de 25 millions de dollars mis à la disposition par la Banque mondiale. Selon le porte-parole du représentant de la Banque Mondiale en Mauritanie, Ibrahima Sall, le financement est accordé sous forme de don sur une durée de six ans.

Le responsable a ajouté que son institution sera toujours disponible pour accompagner les pays du Sahel et a émis le vœu que les interventions dans le cadre du projet puissent toucher les couches ciblées estimées dans les zones concernées à près de 10.000 bénéficiaires, à travers le financement de plusieurs activités génératrices de revenus.

Il a exhorté à une bonne gestion des connaissances, à l'amélioration de l'intégration ainsi qu'au partage des connaissances entre les différents pays membres du projet.

Notons qu'en dehors de la Mauritanie, plusieurs pays, notamment le Burkina Faso, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Tchad, sont concernés par le projet. Au niveau régional, il bénéficie pour sa mise en œuvre, d'une enveloppe globale de 171 millions de dollars.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org