Cridem

Lancer l'impression
25-07-2018

07:30

L’Assemblée nationale adopte la convention de financement de l’appui au programme national de santé de la reproduction

AMI - L’Assemblée nationale a adopté mardi au cours d’une séance plénière présidée par M. Mohamed Yahya Ould Kherchy, son vice-Président la convention de financement de l’appui au programme national de santé de la reproduction.

Le Gouvernement était représenté à cette plénière par M. Moctar Ould Djay, ministre de l’Economie et des Finances entouré de certains de ses collaborateurs.

La réunion avait pour objectif l’étude du projet de loi N° 175/18 autorisant la ratification de la Convention de financement suivant la formule de la vente à terme, signée le 04 Avril 2018 entre le Gouvernement mauritanien et la Banque Islamique de Développement (BID), destinée au financement du Projet d’Appui au Programme National de la Santé de la Reproduction.

Le ministre a considéré que, partant de l’importance que revêt le secteur de la santé dans le programme du Président de la République, le présent projet a été conçu afin de contribuer à l’atteinte des objectifs de développement durable liés à la santé et ce à travers la réduction de la mortalité infanto-maternelle dans notre pays. Il a précisé que le projet vise plus particulièrement à améliorer les services de santé des mères et des nouveau-nés dans la zone du Hodh Echarghi.

Les principales composantes du projet sont :

- L’acquisition des équipements sanitaires et paramédicaux,

- Le renforcement des capacités du personnel de santé et de la société civile au niveau local à travers les stages et la mobilisation sociale,

- Le suivi-évaluation du programme National de la Santé de Reproduction,

- L’appui à la direction du projet.

Le ministre a indiqué que les trois premières composantes représentent les actifs qui vont être exécutés par la Banque qui les vendra, par la suite, aux bénéficiaires.

Il a ajouté que la Banque Islamique de développement octroie le financement du présent projet par un financement sous la formule de vente à terme qui porte sur un montant global de deux Millions Six cent Mille (2 600 000) Dollars américains soit l’équivalent de Quatre Vingt Douze milliards (92 000 000 000 ) MRO, remboursable sur une période de 20 ans dont trois ans de différé et une marge bénéficiaire de 1.7 %, l’an.

Les députés ont apprécié le projet de loi eu égard au fait qu’il vient en réponse à des doléances récurrentes émanant des populations surtout dans ses phases qui se rapportent à la mise à disposition d’équipements sanitaires et paramédicaux au profit de la population, du renforcement des capacités du personnel de la santé et de la mobilisation sociale des bénéficiaires.

Les députés ont exhorté le gouvernement à dupliquer ce type de projet sur l’ensemble du territoire national et à profiter des procédures d’octroi de crédits initiées par la BID afin de les généraliser sur toutes les conventions de prêt qu’elle compte nouer avec ses partenaires pour que ses pratiques soient conformes à notre Constitution.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org