Cridem

Lancer l'impression
29-07-2018

23:00

Scandale, discrimination et légèreté au sujet de l’Inspection de la SONADER et l’arrestation du DG de la SONADER et son staff

Terroir Journal - L’inspection concernant la SONADER a débuté en janvier 2018. C’était une inspection conjointe du Ministère des Finances (IGF) et de l’Inspection Générale de l’Etat (IGE).

A partir de Mars, elle a été confiée par l’IGE à l’Inspecteur Général Adjoint, Monsieur Haye Saleck. Celui-ci a été appuyé pendant toute la durée de l’inspection par Monsieur Brahim Ould Bah ex- DAF de la SONADER, envoyé par la Ministre de l’Agriculture avec la promesse de le remettre sur selle comme DAF.

Brahim lui-même ayant une grande responsabilité dans la gestion de la société pendant la période couverte par l’inspection. Au finish, le rapport dit provisoire a été déposé début juin 2018 et le rapport dit définitif au courant du mois de juillet.

Il incrimine les responsables de la Société qui sont en fin de compte arrêtés le 22 juillet 2018 mais paradoxalement l’ex-DAF, Brahim Ould Bah, ayant une plus grande responsabilité que la plupart de ceux qui sont arrêtés car incriminé par le rapport d’inspection générale d’Etat à plus de 11 millions, n’a pas été, à ce jour inquiété. Les éléments du rapport le concernant avec une responsabilité partagée avec le DG sont :

Poste électrique Kaédi PPG2 : 7 00 000 MRU

Perdiem Dakar Pays bas : 163 623 MRU

Billet d’avion Dakar : 29 672 MRU

Perdiem Ouaga : 59 400 MRU

Evaluation PRSA : 150 000 MRU

Cette affaire ne sent-elle pas un règlement de compte contre un DG qui devenait gênant pour Madame la Ministre, Mint Momma ? Pourquoi l’ex-DAF, Brahim O Dah n’est pas arrêté au même titre que les autres ? N'y'a-t-il pas là, une volonté délibérée et manifeste de liquider un homme ? Une politique de deux poids deux mesures ?

Dans une entreprise, il y’a qu’un seul ordonnateur du budget et pas deux, ni trois ou quatre.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org