Cridem

Lancer l'impression
15-08-2018

14:33

Mauritanie : l’accès à l’eau potable a presque doublé en 10 ans (officiel)

Apanews - Le ministre mauritanien de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Yahya Ould Abdedayem, a indiqué mercredi que le niveau d’accès à l’eau potable dans le pays est passé de 44% en 2008 à 70% en 2018.

Pendant cette période, plus de 1.100 réseaux d’adduction d’eau potable et 650 puits artésiens ont été réalisés et équipés, a précisé le ministre dans un discours lors d’une cérémonie de lancement d’un important projet hydraulique à Kiffa (600 kilomètres au sud-est de Nouakchott).

Selon lui, ces infrastructures hydrauliques ont profité à près de 1,2 million de personnes. Ould Abdedayem a par ailleurs ajouté que le taux de couverture en assainissement à l’échelle nationale a plus que triplé pendant la même période en passant de 20% à 65% entre 2008 et 2018.

Il a souligné que la ville de Kiffa est restée longtemps dépendante des eaux souterraines disponibles dont l’abondance est directement liée aux précipitations pluviométriques qui ont fortement chuté au cours des dernières années.

C’est pourquoi, a-t-il expliqué, il a été fait recours à une nappe sous-terraine située à une distance de 25 kilomètres pour alimenter la troisième ville la plus peuplée du pays.

Lancé en présence du président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, le projet consiste à réaliser 16 puits artésiens d’une capacité de production de 150 mètres cubes à connecter avec une station de traitement avant le pompage à travers un château d’eau d’une contenance de 200 mètres cubes.

Le coût de ce projet dont la durée d’achèvement est estimée à 6 mois se monte à 125 millions d’ouguiya MRU (3,4 millions de dollars).

MOO/cat/APA



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org