Cridem

Lancer l'impression
16-08-2018

15:51

Mauritanie : Le HCR n'a reçu que 10% des fonds nécessaires

Alakhbar - Malgré les 20,1 millions de dollars US nécessaires pour l'opération en 2018, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR Mauritanie) n'a reçu que 10% de ces fonds.

Ces 10% ont été obtenu avec le soutien du Canada, de l'Union européenne, de la France et de l’UNIQLO Co, note un rapport de l'UNHCR reçu à Alakhbar. Le gouvernement mauritanien s'est lui engagé à renforcer son rôle dans le secteur de la santé.

Des interventions de développement sont nécessaires dans la région de Hodh Echargui pour aider les communautés de réfugiés et d'accueil à devenir plus résilientes, selon le HCR qui souligne que les réfugiés du camp de Mbera dépendent en grande majorité de l'aide alimentaire.

Le HCR Mauritanie indique aussi la nécessité d’un investissement initial pour assurer une transition en douceur d'une urgence vers des systèmes d'approvisionnement en eau plus durables dans le camp de Mbera et ses environs. Ces investissements sont cruciaux compte tenu du risque de sécheresse actuel en Mauritanie.

L’organisation onusienne note qu’un nombre considérable de réfugiés urbains ont besoin d'être réinstallés en Mauritanie. Le HCR continue à identifier les personnes nécessitant une réinstallation et à mener un plaidoyer avec le soutien du Bureau régional pour traiter les cas.

En juillet, le HCR, en partenariat avec le Programme alimentaire mondial (PAM), a distribué des vivres et de l’argent (100 MRU par personne et par mois) à plus de 54 000 réfugiés (17 798 familles). Pendant les cinq jours de la distribution, le HCR a aidé 1 033 PwSN à recevoir de la nourriture et des espèces dans ses cinq centres de distribution.

Au cours de la distribution mensuelle d'argent et de nourriture, grâce aux cartes magnétiques, distribuées par le HCR et le PAM, les réfugiés peuvent retirer leur argent dans les cinq centres de distribution du camp de Mbera et acheter leur nourriture au marché du camp et dans d'autres magasins locaux.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org