Cridem

Lancer l'impression
30-08-2018

21:00

L’UPR relève le défi à Boghé

Terroir Journal - Depuis le démarrage de la campagne électorale le 17 Août passé, c’est maintenant que le parti présidentiel a organisé un rassemblement politique digne de ce nom.

Meeting qui a regroupé les deux principales tendances, celle des généraux et celle des ministres ainsi que la majorité des cadres UPR de Boghé. Outre, le directeur de campagne départemental, Aly O Alada, on notait la présence des ministres Yahya O Abd Daîm en charge de la campagne régionale, de M. Diallo Mamadou Bathia et des généraux, N’Diaga Dieng et DIA Adama Oumar, du fédéral du Brakna, le doyen N’Diaye Daouda, des maires des quatre communes du département ainsi que des opérateurs politiques locaux en plus des candidats investis.

Les salves du ministre contre les islamistes et les partis extrémistes C’est aux environs de 18 heures que le meeting a débuté par la lecture des versets du coran suivi de l’allocution de bienvenue prononcée par M. BA Alassane Adama, président de la section UPR suivi de celle de Saheb O Laghdaf, responsable de la sous section.

Plusieurs interventions ont retenu l’attention du public. Celle du Ministre de la Défense Nationale, M.Diallo Mamadou BATHIA. Il s’est dit satisfait de s’exprimer devant le public dans sa ville natale. Il a remercié l’assistance de sa présence et transmis les salutations de sa collègue Kadijettou Mint M’Bareck FALL dépêchée pour la campagne au Tagant.

Il a insisté sur la particularité ainsi que la complexité de cette élection et ses enjeux avant d’affirmer que s’il n y’a pas une véritable mobilisation des électeurs pour renouveler leur confiance à la majorité actuelle présidée par Mohamed O Abdel Aziz, le projet constructeur qu’il porte pour le pays risque de s’écrouler.

D’où la nécessité de ne pas négliger cette élection car en sortir affaibli comporte des conséquences graves a-t-il poursuivi. Il est cependant revenu sur les tiraillements de la dernière campagne de réimplantation de l’UPR mais tiraillements qu’ils trouent normaux dans une formation politique. Les candidats désignés représentent le parti et doivent être défendus par tous les militants de l’UPR a-t-il dit. Les détracteurs du parti se trouvent ailleurs mais pas à l’intérieur de l’UPR.

Adversaires qualifiés d’extrémistes, sans les nommer faisant certainement allusion aux Islamistes et à l’AJD/MR et FPC entre autres. Il a notamment rappelé l’échec des partis islamistes en Tunisie, en Irak et en Algérie. L’offre politique devant le peuple Mauritanien est soit de soutenir le projet de Mohmaed O Abdel Aziz ou tomber dans le jeu des extrémistes qui conduisent le pays tout droit vers l’abîme a martelé le Ministre DIALLO. Ces forces politiques utilisent l’Islam pour tromper le peuple.

Nul ne peut nous apprendre comment prier car nous sommes tous musulmans a affirmé M. Diallo. Les autres véhiculent un discours extrémiste ; genre, nous sommes des Halpular, le Fouta doit disposer d’un Etat, les noirs ont été traités de telle sorte ect...

La Mauritanie compte quatre ethnies qui ont fondé ensemble le pays qui traverse bien des problèmes, que l’on ne peut pas nier certes, mais insolubles dans l’extrémisme selon lui. Le président est conscient du danger qui guette la Mauritanie a-t-il conclu en lançant un appel à l’unité.

Pour le coordinateur régional de la campagne UPR, Yahya O Abd Daîm, cette mobilisation traduit l’attachement des populations au programme du président, Mohamed O Abdel Aziz qui a fait beaucoup de réalisations en une dizaine d’années seulement comme l’hôpital de Boghé en appelant à voter massivement pour l’UPR. Le chargé de la communication du staff régional de campagne, le docteur, Mohamed O Mohamed Lemine DEDDE a pris la parole pour remercier l’assistance et réitérer la nécessité de voter pour l’UPR mais surtout l’importance d’associer la presse locale à la campagne en cours. Le général DIA Adama confiant en la victoire de l’UPR a dit que les tiraillements appartiennent au passé.

Le candidat maire applaudit

Lorsque la voix d’Adama Sy entonne le nom de BA Adama Moussa, la foule se déchaine et applaudit fort le candidat maire. Il a affirmé que le président, Mohamed O Abdel Aziz a réalisé toutes les doléances qu’il lui avait soumises en tant que maire UFP de l’opposition, raison pour laquelle, il a décidé de rallier l’UPR pour soutenir le président. Cependant l’eau qui reste une priorité des populations locales lui a été soumise lors de son passage à Aleg dit le candidat maire. Boghé sera approvisionné en eau inchallah à partir du fleuve a-t-il ajouté.

Discours ponctué par des applaudissements et cris nourris de ses partisans qui scandaient en pularr "M’BIYE BAH SO HAALI N’DIABONN" en français "Dites BAH, S’il Parle, Acceptez" et Adama de remercier la foule à son tour. Il a affirmé que les quatorze candidats sont tous des fils de Boghé et doivent être traités au même pied d’égalité en appelant à la tolérance au profit de ses adversaires et l’esprit de responsabilité. Il a surtout insisté sur la complexité du vote et l’impérieuse nécessité de d’expliquer le déroulement aux électeurs avant de remercier le public venu nombreux.

Moustapha O Mohamed Mahmoud, candidat de l’UPR à la présidence du conseil régional, M. N’GAÏDE Abdarrahmane et Malik O Maham, Mah Mint Younouss à la députation ; Sow Mokhtar Aliou et Abdallahi SARR candidats au conseil régional se sont exprimés devant le public ainsi que le SG TALL Ousmane et le Commissaire divisionnaire à la retraite, DIOP Ibrahima et les maires de Darel Barka, de Ould Birome et de Darel Avia.

Discours ponctués de temps à autre par les chansons de l’artiste local, Rambeau SARR et les batteries du tam-tam de Demba N’Diaye. Ce fut la première sortie sérieuse de l’UPR dans la ville de Boghé depuis le démarrage de la campagne dans le camp présidentiel qui s’est déroulée dans la division jusque là. La campagne menée d’une part par le camp des généraux et d’autre part par le camp des ministres. Lors de sa récente visite à Aleg, le Raîss a rappelé les troupes à l’ordre. D’où certainement la réussite de cette première sortie publique organisée par l’UPR.

Ose-t-on croire sans risque de nous y tromper que la hache de guerre est enterrée pour l’instant ? Les jeunes, Adama N’Gaîdé, Cheîkh Pen, Kassé Amadou, Papis Sao, Ablaye Diallo se sont particulièrement investis dans le succès du meeting.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org