Cridem

Lancer l'impression
31-08-2018

12:08

RFD: Discours du Président Ahmed Ould Daddah | بسم الله الرحمن الرحيم | وصلى الله على نبيه الكريم

RFD - Chers Compatriotes

Je vous invite, en ce moment hautement sensible de l'histoire de notre chère patrie, à faire honnêtement la part des choses avec vous-mêmes, afin d'éviter un avenir sombre qui nous menace tous, en raison de la corruption, du manque d'expérience conjugué avec des politiques improvisées, en plus de l'absence de conscience et de responsabilité dans la conduite des affaires du pays, au cours des dix dernières années…

Chers Compatriotes

Un regard attentif à la réalité de ce pays et à ce qui l’attend est suffisant pour nous préoccuper sur son avenir plus qu’incertain. C’est pourquoi il faut se tenir comme un seul homme pour le sortir de cette zone de turbulences et de perdition qui le menace, car nous sommes tous responsables devant Allah, pour préserver notre pays, et assurer la sécurité pour ses générations actuelles et futures.

La dette extérieure du pays a atteint sous ce régime un niveau au-dessus de ses capacités propres, dépassant ainsi le produit national brut, niveau qu’elle n'a jamais atteint depuis l'indépendance, menaçant gravement et de façon durable notre économie et notre existence.

Les effets d’une telle politique commencent à se refléter dans la détérioration de la valeur de la monnaie nationale et la hausse continue des prix, ce qui augure d’une catastrophe, exacerbée par la corruption endémique et la faillite qui gangrènent les institutions nationales, en plus d'une politique fiscale injuste, du népotisme et du clientélisme venant à bout de toute la richesse nationale.

Chers Compatriotes

Ce régime a pris tout un pays en otage. Il en résulté une situation paradoxale où, malgré ses nombreuses richesses, il est en proie à des crises multiformes du fait de politiques catastrophiques menées par le dit régime.

Cette déliquescence de l’économie entraine dan son sillage une réalité sociale détériorée, une éducation effondrée, une santé absente et une justice assujettie.

Chers Compatriotes

La politique du « diviser pour régner », comme celle du « fait accompli » par l'organisation à tout prix des élections, dont nous sommes exclus de la définition des règles et mécanismes, ne nous sortira pas de l’ornière tant que le pays ne dépasse pas cette période critique, et tant que son navire ne jette pas l’encre, qu’Allah le veuille, sur le terre-plein de la sécurité. Nous combattrons avec toute la puissance, mais de manière pacifique, tout ce qui perturbe la démocratie de notre pays pris et les intérêts spoliés de nos citoyens, et nous n'accepterons, à l’instar de tous les patriotes épris de liberté, qu’on falsifie la constitution une fois encore, pour ouvrir la voie à un troisième mandat sans légitimité aucune...

Nous resterons vigilants, si Allah le veut, pour défendre cette Nation de tout ce qui ne sert pas ses intérêts ou affecte sa religion, ses valeurs et sa dignité...

Comme chacun le sait , nous n’avons jamais ménagé d’effort pacifique pour parvenir à la justice et à la prospérité de notre peuple, nous nous sommes toujours battus pour cet objectif et notre détermination n’a fait que se renforcer...

Chers Compatriotes

Notre parti, le RFD, a présenté une sélection des meilleurs hommes et femmes qui ont pris sur eux de consacrer leur vie à servir ce pays qui a souffert pendant des décennies, en raison de la corruption, de l’immaturité et de l'inefficacité. Je vous invite à faire preuve de responsabilité pour l’intérêt de votre pays et de son avenir, en votant pour nos candidats.

Qu’Allah guide nos pas sur le chemin de la justice et du bien commun pour mieux servir le peuple mauritanien, son unité sa cohésion et ses valeurs partagées.

وما توفيقي إلا بالله عليه توكلت وإليه أنيب

والسلام عليكم ورحمة الله وبركاته



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org