Cridem

Lancer l'impression
04-09-2018

07:45

Biram Dah Abeid, Prix ONU des droits de l’homme face à son chef d’inculpation

IRA France-Mauritanie - Le 7 Août 2018, Biram Dah Abeid est à nouveau arrêté et conduit en prison sous le chef d’inculpation : « Atteinte à l’intégrité d’autrui et menace d’usage de violence ».

Huit jours plus tôt, le 29 juillet 2018, Biram Dah Abeid dans une interview (Forum Mauritania.com) déclarait : « Mon objectif primordial, c’est d’asseoir une société de justice, l’égalité, la liberté, un État de droit où la personne est sécurisée dans son intégrité physique et morale, dans ses biens, dans tous ses droits.

Mon objectif ultime : une société sans esclavage, sans discrimination aucune, sans oppression et parmi les instruments qui peuvent m’aider à contribuer à créer cette société, il y a mon accession à la présidence de la République Islamique de Mauritanie.


Nous avons toujours tenu à la coexistence pacifique et à l’interpénétration, en étant ouverts à tous les vents. Nous avons intériorisé les valeurs les plus variées et diverses. Parce que tout en nous rassurant, nous avons adopté les emprunts chez les uns et les autres. Nous n’avons jamais rien renié, ni blanc, ni noir. Et ces courants, fussent-ils du Nord ou du Sud, ont participé, chacun à son niveau, à nous façonner. Vous comprendrez alors que s’il y a quelqu’un qui doit être pacifique, c’est bien moi.

Donc personne d’autre ne peut cristalliser et symboliser la non-violence plus que moi. La non-violence est la mamelle qui m’a allaité, l’école qui m’a formé, le souffle qui me tient en vie. C’est ma raison d’être. »


Comment, une nouvelle fois, les autorités mauritaniennes peuvent-elles rester crédibles à la face du monde en exposant de telles contradictions ?

Nous demandons la libération immédiate et sans conditions de Biram Dah Abeid.

Le Bureau d’IRA France-Mauritanie





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org