Cridem

Lancer l'impression
04-09-2018

09:45

Pour la mission d’observation de l’UA, les élections sont transparentes et crédibles

AMI - Le Président de la mission d'observation électorale de l'Union Africaine en Mauritanie, M. Albert Pahimi PADACKE a indiqué que les élections législatives, régionales et municipales qui viennent d'avoir lieu en Mauritanie se sont déroulées dans de bonnes conditions et dans un climat de paix et de sérénité, soulignant que les imperfections organisationnelles signalées ne sont pas de nature à entacher la crédibilité du scrutin.

Le président de la mission d'observation de l'Union Africaine qui lisait le rapport de la mission du premier septembre a noté ces élections ont été marquées par une forte participation des partis politiques dont 98 ont pris part à ces échéances. Cela, a-t-il dit, dénote du caractère participatif et inclusif de ce processus électoral, soulignant que le scrutin a eu pour particularité de comporter 5 urnes regroupées en une seule journée électorale.

Il a par ailleurs indiqué que les bureaux de vote ont ouvert à l'heure prévue, soulignant que certains d'entre eux ont accusé un léger retard à cause de la pluie, notamment dans l'Est du pays. Cependant, a-t-il dit, tôt le matin, des files d'électeurs étaient visibles à l'ouverture de la quasi-totalité des bureaux de vote visités.

Il a aussi souligné que les bureaux de vote étaient relativement bien aménagés et les isoloirs bien placés pour garantir le secret du vote.

La mission se félicite particulièrement de la forte participation de la femme à ces élections, précisant que la constitution mauritanienne dispose en son article 3 "l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et aux fonctions électives".

La mission indique dans ce cadre que "la mise en place en 2006 d'un nouveau cadre légal instituant une discrimination positive en faveur des femmes, au niveau des listes candidates (listes nationales des femmes) et à travers un quota de femmes obligatoire de 20%, a créé un espoir de renforcement de la participation de la femme dans la vie politique".

La mission souhaite enfin que les résultats qui sortiront des urnes soient acceptés par toutes les parties et que la voie du contentieux électoral sera privilégiée à travers les instances habilitées en cas de recours ou de contestation.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org