Cridem

Lancer l'impression
04-09-2018

15:51

Sommet de Beijing: Nouveau Départ de la Coopération Sino-Africaine ( Par SEM. Zhang Jianguo)

Agence Nouakchott d'Information - Le Sommet de Beijing du Forum de la Coopération sino-africaine (FCSA) se tient les 3 et 4 septembre 2018.

Ayant comme thème la Chine et l’Afrique: Construire une communauté de destin encore plus solide par la coopération gagnant-gagnant, les dirigeants chinois et africains se réunissent à Beijing pour parler de l’amitié, discuter de la coopération et planifier l’avenir.

C’est une fois de plus la grande rencontre de la famille amicale entre la Chine et les pays africains, après le Sommet de Beijing en 2006 et celui de Johannesburg en 2015. Plus de 50 dirigeants des pays africains, y compris S.E.M. le Président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, le Président de la Commission de l’Union de l’Afrique, le Secrétaire Général de l’ONU comme invité spécial ainsi que les responsables de 27 organisations régionales africaines comme les observateurs participent à ce Sommet.

Avec l’initiative et l’impulsion commune de la Chine et l’Afrique, le FCSA est né en 2000 comme un jalon historique dans les relations sino-africaines. Pendant les dernières 18 années, on a vu le mécanisme du FCSA toujours plus mature et efficace, le contenu des relations sino-africaines plus riche et la coopération sino-africaine plus fruitière. L’année 2018 est une grande année pour les relations sino-africaines, marquée par la visite réussite du Président chinois XI Jinping aux 4 pays africains, et par le Sommet de Beijing à haut niveau et de grande envergure, un grand événement pour les relations sino-africaines comme une grande cérémonie de bar mitzvah pour le FCSA.

Les relations politiques entre la Chine et l’Afrique sont solides avec une base stratégique profonde et une amitié historique. Depuis 2015 où sont établies les relations globales stratégiques sino-africaines à l’occasion du Sommet de Johannesbourg du FCSA, les deux parties ont vu la multiplication de leur concertations stratégique, le renforcement de leur confiance mutuelle politique et l’approfondissement sans cesse de leur échange des expériences de la gouvernance. Les relations sino-africaines se trouvent dans sa meilleur étape.

La coopération économique et commerciale sino-africaine, liée étroitement par les intérêts, gagne du terrain davantage. La Chine est le premier partenaire commercial de l’Afrique depuis plusieurs années consécutives. Elle développe sa coopération avec l`Afrique en respectant pleinement la volonté autonome et les besoins réels des amis africains, sans imposer aucune condition politique, conformément au principe dit de sincérité, pragmatisme, amitié et franchise et à la juste conception de la justice et des intérêts pour jouer un rôle positif dans l`industrialisation et la modernisation, l`augmentation du niveau de l`infrastructure et la promotion du développement économique et social de l’Afrique.

Le Sommet de Beijing de FCSA s`engage à mettre en valeur l`amitié traditionnelle sino-africaine, à associer étroitement l`initiative de “la Ceinture et la Route”, la mise en oeuvre du programme du développement durable à l`horizon 2030 de l`ONU, de l`agenda 2063 de l’UA et aux stratégies nationales de développement des pays africains, à planifier globalement les domaines et l`orientation prioritaires de la coopération sino-africaine pendant 3 ans à venir. S.E.M. Le Président XI Jinping présente dans son discours les nouveaux concepts et politiques, les nouvelles actions et mesures chinoises envers l’Afrique, pour donner au partenaire de coopération stratégique global sino-africaines une nouvelle connotation de l’époque.

Nous espérons les fruits du Sommet de Beijing du FCSA dans 4 domaines:

Premièrement, le Sommet de Beijing lance un nouvel appel pour construire une communauté de destin sino-africaine encore plus solide. La Chine et l’Afrique partagent depuis toujours la communauté de destin, parce que nous avons subi le même sort historique, que nous avons l’affinité naturelle et disposons beaucoup de langage commun dans les affaires internationales. En discutant ensemble des affaires d’Etat, les dirigeants chinois et africains pourront renforcer l’orientation stratégique pour apporter plus de contributions dans la construction de la communauté de destin humain.

Deuxièmement, le Sommet de Beijing écrit un nouveau chapitre dans l’association de l’initiative “la Ceinture et la Route” avec le développement africain. L’Afrique, comme la prolongation naturelle et historique de “la Ceinture et la Route”, est le partenaire important dans la coopération internationale de cette initiative à laquelle beaucoup de pays africains espèrent vivement participer. La Chine voudrait bien promouvoir positivement la communication en politique, l’interconnexion en matière d’infrastructures, la facilitation du commerce, l’intégration du financement et la compréhension mutuelle du peuple, en vue d’ouvrir un nouvel espace et donner une nouvelle impulsion pour le développement et la relance de l’Afrique.

Troisièmement, le Sommet de Beijing fixe la nouvelle voie qui amènera la coopération sino-africaine au niveau plus élevé. On adopte deux textes importants, la Déclaration de Beijing et le Plan d’action, et signe une série d'accords de coopération bilatérale. Cela traduira la volonté ferme sino-africaine d’approfondir la coopération concrète en actions réelles, d'associer davantage les atouts chinois dans les domaines du financement, de la technologie, des équipements et de la ressources humaines avec les avantages africains en matière de ressources naturelles, du bénéfice de la population et du potentiel du marché, afin de confirmer la voie concrète d’aider l’Afrique à former sa propre capacité du développement autonome et accélérer son industrialisation et modernisation.

Quatrièmement, le Sommet de Beijing joue la nouvelle partie de mélodie d’amitié de la famille du peuple sino-africain main dans la main. Avant et après le Sommet, la Chine et l’Afrique organisent 14 forums d’annexe et activités parallèles, consacrés notamment à la coopération des échanges humains tels que la jeunesse, les régions, les ONGs, la réduction de pauvreté, les think-tanks et la presse. Ces manifestations marquent une coopération sino-africaine complète et variée, mobilisent l’enthousiasme et la confiance de tous les echelons sino-africains pour participer au Sommet.

La Mauritanie est le partenaire important de la Chine en Afrique de l’ouest-nord. Notre amitié date longtemps, notre confiance mutuelle politique est solide, notre coopération concrète porte des fruits dans tous les domaines, notre échange humain se développe sans relâche. La partie chinoise se félicite que la partie mauritanienne, selon leur stratégie du développement, participe activement à la construction de “la Ceinture et la Route” et fait l’auto-stop de la coopération sino-africaine.

La participation de S.E.M le Président Mohamed Ould Abdel Aziz au Sommet de Beijing du FCSA, même à un moment où l’agenda politique est très chargé en Mauritanie, reflète bien l’amitié, la proximité, le respect et la confiance mutuelle entre nos deux pays. Lors de l'audience bilatérale du 2 septembre, S.E.M. le Président chinois XI Jinping a souligné à son homologue mauritanien que la relation sino-mauritanienne est exemplaire pour les relations entre la Chine et les pays africans et en développement.

Considérant la Mauritanie comme un ami et un partenaire fiable, la partie chinoise remercie à la partie mauritanienne pour son soutien ferme au sujet majeur qui touche l’intérêt essentiel et la grande préoccupation de la Chine. Elle est prête à continuer à soutenir les efforts de la partie mauritanienne dans le maintien de la stabilité et la recherche du développement. Les deux parties doivent, ayant le construction commune de “la Ceinture et la Route” comme le nouveau départ, créer la nouvelle méthode de coopération, promouvoir la coopération dans les domaines prioritaires tel que l’infrastructure, et accroître la capacité du développement autonome de la Mauritanie. S.E.M le Président Abdel Aziz a apprécié hautement la contribution apportée par la Chine pour la paix et la sécurité du monde, et l’initiative de la communauté de destin humain proposée par M. le Président XI.

En appliquant fermement la politique d’une seule Chine, la Mauritanie croit que l’initiative de “la Ceinture et la Route” poussera en avance le développement commun de l’Afrique et la Chine, que le Sommet de Beijing du FCSA va promouvoir la coopération africo-chinoise pour construire ensemble la communauté de destin sino-africaine encore plus solide.

Nous sommes convaincus que grâce aux efforts de MM les Présidents XI Jinping, Mohamed Ould Abel Aziz et les autres dirigeants participants, le Sommet de Beijing remportera un plein succès et marquera un nouveau départ. Le sommet va certainement créer les nouvelles opportunités pour la coopération sino-africaine, ouvrir une nouvelle étape pour les relations sino-africaines, élaborer un nouveau plan pour le développement partagé sino-africain, promouvoir la construction de la communauté du destin sino-africaine et porter les relations sino-mauritaniennes à un nouveau palier pour porter davantage de bonheur au peuple chinois, mauritanien et africain.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org