Cridem

Lancer l'impression
04-09-2018

18:00

Élections mauritaniennes à Paris : L’opposition en tête

Kassataya - Les mauritaniens de France qui se sont rendus aux urnes ce samedi 01 septembre 2018 à Paris, dans le 16eme arrondissement, ont fait le choix de l’opposition.

Sur les 3768 inscrits sur le fichier électoral de la diaspora européenne pour ne pas dire française, 1583 personnes ont fait le déplacement pour ces élections. Un taux de participation de 42,01% ce qui est loin des 12% de participation lors du précèdent referendum. Cette forte mobilisation parisienne qui a surpris plus d’un observateur, a profité à l’opposition.

Ainsi, le coalition SAWAB-RAG dont la liste nationale mixte (bulletin bleu) est dirigée par Biram Dah Abeid arrive en tête avec 260 voix soit 16,42% des suffrages exprimés. Le parti au pouvoir l’Union Pour la République (UPR) arrive en seconde position avec 170 voix soit 10,73 %.

L’Union des Forces Progrès (UFP) de Mohamed Ould Maouloud caracole en troisième position avec 138 voix soit 8% des suffrages exprimés.

Quand à la liste des femmes (bulletin rose) la Convergence Nationale Démocratique (CND)qui, à la surprise générale, arrive en tête, propulsant ainsi, sa tête de liste, Mariem Ndiaye, ancienne journaliste issue de la Diaspora mauritanienne en France.

La CND qui est dirigé Me Mahoudh Ould Bettah fait une belle percée dans la diaspora grâce aux 237 voix (qui correspond à 14,97%) qu’elle engrange.

La coalition SAWAB-RAG arrive en deuxième position avec 196 voix soit 12,38 % des voix, juste devant l’UFP avec 155 voix qui correspondent à 9,79%.

Quand à l’UPR, ils perdent sur cette liste des femmes plus de 100 voix par rapport à la liste mixte en arrivant en quatrième position.

Les autres partis politiques qui ont perdu du terrain au sein de la diaspora sont l’AJD- MR de et Tewassoul. Compte tenu de la complexité du vote, on note par ailleurs un fort taux de bulletins nuls.

Ainsi, sur les 1583 suffrages exprimés, 194 bulletins nuls ont été enregistrés soit 12,25% contre 95 bulletins neutres soit 6%.

Ces élections législatives, municipales et des conseillers régionaux est un test grandeur nature aussi bien pour la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) que pour la démocratie mauritanienne avant la prochaine présidentielle de 2019.

Kassataya

03 septembre 2018



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org