Cridem

Lancer l'impression
04-09-2018

19:30

Le peuple n’a pas le dernier mot !

Le Rénovateur Quotidien - La compilation des résultats des élections législatives,régionales et municipales encore partiels montrent que même si le peuple s’est prononcé, force est de constater que ces élections ont été approximatives en termes d’expression populaire au sens où l’électeur a manqué de jouir comme il le fallait, de la plénitude de sa conscience citoyenne du moins dans l’écrasante majorité des suffrages exprimés.

Certes dans tous les camps en lice il serait difficile de statuer sur la bonne foi des militants notamment les bons choix faits en toute souveraineté sans manipulation ni velléité de fraude aucune, étant entendu que c’est dans le camp de la majorité que les suspicions sont portés le plus du fait de la détermination aveugle du Président Mohamed Ould Abdel Aziz de tout rafler sans presque rien laisser aux autres.

En tout état de cause ces élections nous donnent davantage des raisons de nous interroger sur le sens et l’essence des changements que nous voulons apporter à la Mauritanie. Voulons nous rompre définitivement avec les vieux clichés et mettre un terme à un cirque électoral dangereux qui n’a que trop duré ou refusons nous de rendre au peuple ce qu’il nous a prête ?

Nos dirigeants doivent comprendre que la bataille qu’ils sont en train d’engager ne doit pas être faite contre la volonté du peuple mais pour sa survie, en faveur de sa liberté.

Au vu des premières compilations et des insuffisances relevées dans le déroulement des scrutins, on est loin des normes minimales d´une démocratie qui se respecte et surtout des choix populaires souverains. Le peuple a très faiblement vote pas comme il l’a voulu mais comme "il en a été voulu de lui".

Quand la démocratie se limite à la tenue d’élections organisées pour conforter une majorité présidentielle rapiécée et partant préparer un énième mandat, la voie des urnes travestit la voix du peuple. Au lieu de se focaliser sur le point de départ de la coursé on se cristallise sur la ligne d’arrivée.Si des le départ les règles du jeu sont mal fixées les résultats donnent lieu à des contestations et à des remises en cause des chiffres.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org