Cridem

Lancer l'impression
11-09-2018

21:00

Le Sénégal bientôt dans le club des pays producteurs d’hydrocarbures

Jeune Afrique - Les gisements de pétrole découverts au large de Dakar devraient produire leurs premiers barils commercialisables à partir de 2021. Une manne sur laquelle compte le gouvernement pour booster l’économie du pays.

Le Sénégal n’est, pour l’instant, pas un grand producteur d’hydrocarbures. Le seul site du pays où l’on produit du gaz se trouve à Gadiaga, près de Dakar. L’exploitation de ce gisement de gaz découvert en 1997 a commencé en 2002. Mais, avec une capacité de 34 000 m³ par jour, la production est très en deçà des besoins en hydrocarbures du pays. Résultat : une grande partie du gaz est importée, pour une facture qui représente 10% du PIB du pays.

Mais la page de la dépendance du Sénégal aux hydrocarbures importés devrait bientôt être tournée. Dans quelques années, le Sénégal pourrait en effet être l’un des plus grands producteurs de pétrole au monde. Les réserves de pétrole découvertes ces trois dernières années sont estimées à 3 milliards de barils, répartis sur une dizaine de sites sur la terre ferme et en off-shore.

Déjà, plusieurs navires pétroliers sont à la manoeuvre au large du Sénégal. Leur mission est de préparer le terrain et de commencer à extraire du gaz et du pétrole. La première société devrait livrer ses premiers barils dès 2021.

Autosuffisance

« Le Sénégal sera autosuffisant et largement excédentaire à partir de 2021-2022. Nous allons donc devenir des exportateurs », affirme Mamadou Faye, directeur général de Petrosen, la société publique sénégalaise du pétrole.

Avec 120 000 barils produits par jour dès 2021, les retombées du pétrole se chiffrent en centaines de milliards de franc CFA pour le pays. Le pétrole rapporterait alors 50 milliards de dollars supplémentaires au PIB Sénégalais.

Un reportage de Réussite, une émission coproduite par Canal + et Galaxie Africa (groupe Jeune Afrique), diffusée tous les premiers samedi du mois sur Canal+ en Afrique et A+ en France.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org