08-07-2009 12:53 - Grâce à Ould Abdel Aziz, la tribu Smasside se décante.

Grâce à Ould Abdel Aziz, la tribu Smasside se décante.

Pour la première fois dans l’histoire de cette tribu maraboutique, l’argent n’a pas d’effet sur le choix politique des hommes. Plus intéressant, on a l’impression que la tribu Smasside est en train de se libérer d’un cliché qu’on lui colle depuis longtemps.

En effet, cette tribu est connue pour son rôle éminent dans la diffusion de la culture arabe et islamique et non pour le commerce. Certaines familles commerçantes prospères qui occupent une place dans le tissu sociale de cette tribu appartiennent, en réalité, à d’autres tribus, Idawali, notamment. C’est le cas, par exemple d’Ehle Abdallahi et d’Ehle Maham.

Quant aux Noueiguett, leur appartenance à d’autres tribus demeure un sujet de polémique. Les vrais Smasside, eux, vivent depuis quelques décennies sous la domination (économiquement parlant) des familles précitées, ce qui fait que Cherif Ould Abdallahi et Abdallahi Ould Noueiguett sont, depuis 1984, les seuls interlocuteurs Smasside du pouvoir de Ould Taya en contrepartie de faveurs que la jeunesse de la tribu a découvertes au cours de l’actuelle période de transition.

Conséquences : la jeunesse Smasside n’accepte plus d’être utilisée par des hommes d’affaires qui la dirigent comme ?des troupeaux de moutons? vers des directions qui ne sont pas celles de son cœur ni de son esprit.

Cette libération doit se fêter tous les 6 juillet, date du meeting de Ould Abdel Aziz à Atar. Un meeting qui a drainé toute la jeunesse Smasside, cette jeunesse qui a dit non pour la première fois à des hommes d’affaires qui l’exploitaient, la marginalisaient et la prenaient par les bouts de doigts.

Cette jeunesse a eu le courage de dire non à l’exploitation de l’homme par l’homme. Cette jeunesse a eu le courage de dire ?oui à Ould Abdel Aziz? et ?non à tous les autres?, car les autres représentent le pôle du mal, de la mauvaise gestion, du pillage de nos ressources et de tous les maux dont souffre notre société.

La jeunesse Smasside s’est libérée du joug des hommes d’affaires qui ont "profité généreusement" des richesses du pays, asservi sa jeunesse et mépris ses valeurs culturelles. La jeunesse Smasside s’est enfin libérée d’Ahmed Ould Sidi Baba qui d’une tête (chef de tribu) s’est transformée en queue (dirigée par ould Elwaghef d’abord, puis Messaoud actuellement), contrairement au dicton selon lequel la tête ne peut devenir queue (Er-raessou la yekounou dheneben).

L’avenir de la tribu Smasside se trouve désormais entre les mains de sa jeunesse.
Vive la jeunesse, vive la liberté, vive Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République Islamique de Mauritanie.

Commentaires : 4
Lus : 1934

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • SidAahmed (H) 08/07/2009 17:09 X

    Faut pas mettre tout les smassides dans le meme panier. Il y\'a ceux qui ont mis l\'argent mauritanien en poches malheureusement, les plus nombreux mais ça c\'est du passé.
    Essayons d\'éviter que cela ne recommance avec les Oulad Bessba. D\'autant plus qu\'ils ont l\'avantage de recuperer la formidable machine mafieuse laissé par Taya. Cette machine peut leur donner un pouvoir absolu par une voie tout afait democratique mais elle ne pourra pas le leur garantir.
    Moi j\'ai peur en voyant 99% des Oulad Bessbaa soutenir avec une telle energie Aziz ,qui n\'a pas de CV et qui a des allures démagogiques, je me dit qu\'on a pas encore quitté la zone de turbulences

  • Ibadou (H) 08/07/2009 16:46 X

    Qui se sent morveux se mouche ! On n’a pas besoin de faire de la psychanalyse pour savoir que tu fais recours à cette thérapie, en te défoulant pour faire face à une angoisse. Tu dois seulement comprendre que le vent a tourné pour Aziz à Atar.
    Les Smassides dans leur ensemble avaient de l’appréhension sinon du grief envers Aziz, qui les a bien sevré d’un sein au lait combien abondant et délicieux de la grande époque de la Tayatie, où il suffisait d’être d’Atar pour avoir un revenu.
    Tu voudras bien nous dire sans les Nouiguit, Abdallah, ould Sidi Baba et autres Maham, c’est quoi Atar moins encore les Smassides.
    Ton articles est un cri sous forme de SOS, prouvant qu’Aziz a perdu la ville d’Atar..

  • mauritanien970 (H) 08/07/2009 14:13 X

    Je me demande comment vous aurez traiter Ahmed Ould Sidi baba s il avait rejoint Aziz, le militaire ou le civil (je sais plus comment l appeller). Il fallait voir l accueil resserve par l Adrar a Aziz pour savoir que les habitants de cette region ne le supportent pas. La moititie des personnes qui ont assiste a son meeting venaient de nktt et ne sont meme pas de la region.
    ca n est pas avec ce genre d article qu on va contribuer a la cohesion sociale, et eradiquer le tribalisme.
    Messoud a fait le plus important en terme d afflux. quand a Daddah il a ete acceuilli par le grand marabou Ely Cheikh Ould Memme. Pour la premiere fois cet homme sort de sa zawiye pour acceuillir un candidat, ca veut tout dire...etc. Heureusement qu il y avait le Basep pour acceullir ton general.

  • rimois (H) 08/07/2009 13:10 X

    tribalisme, sectarisme,communautarisme, racisme...
    tels sont les maux des plus grand malheurs de ce monde
    Nous souhaitons une mauritanie unie et competente et non d\'une mauritanie divisée par des considerations sans valeur ni interet