07-07-2010 18:03 - L’ancien Président de la Sierra-Leone, Valentine Strasser vit en démence au Sénégal

L’ancien Président de la Sierra-Leone, Valentine Strasser vit en démence au Sénégal

Selon le site sénégalais Politicosn.com, l’ancien Président de la Sierra Leone Valentine Strasser (1991-1996) est rattrapé par des crises de démence et qu’il a rejoint la ville sainte de Touba pour soigner sa maladie chez un ami sénégalais. Renversé en 1996, il est depuis lors sans le sou.

Selon le site sénégalais, le Président Valentine Strasser séjourne depuis plus de deux ans au Sénégal, à Touba précisément. D’après la même source, il a été récemment aperçu en haillons dans les rues de la ville sainte, lors du dernier Magal de Touba. Rattrapé par des crises de démence, il est venu se soigner dans la ville sainte chez un ami sénégalais, selon la source.

Capitaine au sein de l'armée régulière de Sierra Leone, Valentine Strasser prend le pouvoir suite à un coup d'État le 29 avril 1991. Il fonde avec un groupe d'officiers le Conseil national provisoire de gouvernement (NPRC). Il déclare l'état d'urgence et suspend certaines dispositions de la Constitution.

À 26 ans, il est le plus jeune chef d'État du monde. Le 29 décembre de la même année, suite à une tentative de coup d'État, il fait exécuter 26 militaires soupçonnés de rébellion. Suite aux pressions internationales, il déclare, en octobre 1993, l'organisation d'élections vers la fin 1995.

Pour faire face aux attaques du groupe armée RUF, il fait appel aux Gurkhas, des auxiliaires asiatiques de l'armée britannique, à la société de sécurité sud-africaine Executive Outcomes, ainsi qu'aux Kamajors, des chasseurs locaux. Le 2 octobre 1995, une nouvelle tentative de coup d'État est déjouée alors qu'il se trouve à l'étranger.

Le 16 janvier 1996, son vice-président, Julius Maada Bio, organise un coup d'État, l'écarte du pouvoir et l'envoie en exil. Il est invité par l'ONU à faire des études de droit à l'Université de Warwick dans le Coventry en Angleterre, mais il abandonne un an plus tard. Il est au chômage en Angleterre à partir de 2000. Rentré au Sierra Leonne après la guerre civile, il a vécu pendant un moment chez sa mère avant d'entrer dans des crises de folies. Il s'est retrouvé depuis dans la ville de Touba, sans le sou.

Dialtabé

Commentaires : 1
Lus : 4351

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • habouss (H) 07/07/2010 21:04 X

    Franchement on pouvait largement se passer de cette information. Combien d'hommes sur cette terre bénie d'Allah, connaissent chaque jour la démence. Combien de fois des hommes d'états font une grippe, une diarrhée ou même sont déprimés sans que ça nous fasse ni chaud ni froid.

    Peut être l’intérêt est le fait d'attirer notre attention sur le parent pauvre de la médecine c'est à dire la psychiatrie.

    Pour terminer, c'est peut être un message à destination de tous les amateurs de coups d'état et dire que ça peu mener aussi à la démence, à réfléchir pour certains d'entre nous très nombreux en Mauritanie.