19-10-2010 19:49 - Des médecins aux portes de Bélinabé.

Des médecins aux portes de Bélinabé.

«Redonner l’espoir par la santé», c’est le slogan qu’ont choisi les jeunes de Bélinabé pour accompagner une caravane médicale dans leur localité les 15 et 16 octobre 2010. Pendant deux journées, cette bourgade du Hirnangué Bosseya a vécu au rythme des consultations, traitements et don de médicaments, bref, la santé à portée de main. C’était une première mais de l’avis des populations cibles, initiative ne pouvait être mieux pensée!

Bélinabé ou «les gens des marigots» tire son nom de sa proximité d’avec une multitude de marigots enseigne le vieux Mamadou Demba Wade, natif du village et fin connaisseur des lieux.

Situé à 5 kilomètres à l’ouest de Kaédi, le village a eu ses heures de gloire. A cheval entre les terres sablonneuses du Diéri et celles argileuses du walo, les populations ont longtemps vécu des cultures sous pluie et celles de décrue.

Cependant, c’est surtout l’émigration qui a permis aux ressortissants de Bélinabé d’être perçus comme des personnes aisées poursuit le vieux Wade : « Nos jeunes émigraient d’abord à Dakar mais ils n’étaient pas des dockers ni des vendeurs d’eau, ils avaient un monopole dans la distribution du journal Paris- Dakar et étaient riches ; par la suite, ils ont pris le chemin de la Côte d’Ivoire. » Le septuagénaire affichait une mine sereine, il venait de se faire consulter à quelques dizaines de mètres de sa demeure.

L’événement du jour est l’arrivée à Bélinabé et pour deux jours d’une caravane médicale. En effet, pendant 48 heures et même plusieurs heures plus tard, les populations ont, à domicile, profité d’équipes médicales venues de Nouakchott, Boutilimit et Kaédi. Sur place, les spécialistes de la santé ont été dispatchés dans trois sites.

C’est ainsi qu’ au site 1, des consultations en médecine générale étaient réalisées par Dr Django Wagué, Pédiatre, Dr Dia Amadou Demba, Généraliste, Diop Harouna Samba, Infirmier d’Etat, les ordonnances qu’ils prescrivaient étaient envoyées au site 2 où étaient stockés les médicaments fournis par la caravane. C’est aussi au site 2 qu’officiaient Dr Doudou Sall, Chirurgien dentiste et Mohamed Lemine Ould Mohamed, son assistant, Hassan M’Ballo, Ophtalmologue, Yarhambouha mint Branim, Infirmière, Memma mint Telmoudi, Infirmière, enfin, au site 3, les patients étaient pris en charge par Diop Lamine, Anesthésiste qui a circoncis des dizaines d’enfants, Kane Adama, Infirmier d’Etat et Wade Fatimata, Sage-femme.

Par ailleurs, N’Diaye Abdoulaye Demba, Infirmier d’Etat a poursuivi des consultations bien après la fin des opérations. D’autre part, quant aux mobiles de cet événement, Sow Mamadou Djiby, chargé des relations extérieures de l’Association des Jeunes de Bélinabé pour le Développement et Coordinateur de la caravane donne des éclairages :

« L’idée a germé en nous, en 2008 lorsque dans le cadre d’un partenariat, le Rotary Club avait remis du matériel de santé à notre poste de santé. Certes l’initiative vient de nous qui vivons à Nouakchott, mais nous avons eu le plein soutien de toutes nos associations à travers notre diaspora de par le monde. Et ce sont elles et principalement, des individualités de notre village résidants au Gabon, en Côte d’Ivoire, et en Europe qui ont supporté le coût financier de l’opération. »


E n définitive, à l’issue des deux journées d’action de la caravane médicale de Bélinabé, 537 ont été prises en charge et ont bénéficié de consultations gratuites et des médicaments leur ont été fournis. Ainsi, 259 personnes l’ont été en médecine générale, 147 en ophtalmologie, 46 personnes en soins dentaires, 50 enfants en circoncision, et 35 femmes en gynécologie. Au sortir des salles de consultations, la satisfaction était lisible sur les visages des patients.

Pour Racine Mamadou Anne, chef traditionnel du village : « Ceux qui s’embarquent ensemble dans une pirogue ont un espoir commun, c’est celui de pouvoir débarquer. », ceci pour traduire l’intérêt de toute la communauté pour cette initiative. Sileye Wouré, un notable du village confie son sentiment : «Nous espérons que cette action se poursuivra, nous ne pouvons que prier pour nos enfants.»

En somme, la caravane de santé de Bélinabé a rencontré l’adhésion et la satisfaction des populations et celles des villages environnants. Des patients sont également venus du village Sénégalais de Gababé, de l’autre côté du fleuve.

Il ne fait pas de doute que la prochaine est attendue avec impatience. Seulement, s’il est vrai que tout le monde est globalement satisfait, cet événement a aussi mis en lumière quelques insuffisances, notamment le poste de santé de Bélinabé, une bâtisse à la construction rudimentaire, exiguë et très mal positionnée. En attendant l’opération suivante, il reste quelque temps pour repenser l’opération et gommer les lacunes constatées.

Biri NDiaye

Commentaires : 0
Lus : 603

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)