20-03-2012 06:57 - Théâtre,un monstre de la Culture à l’IFM.

Théâtre,un monstre de la Culture à l’IFM.

L’institut français de Mauritanie accueille ce jeudi 22 mars un grand acteur et metteur en scène français, Charles Gonzalès dans un spectacle dénommé « la voie de sable » inspiré des textes d’auteurs français et mauritaniens. Habib Ould Mahfoud,Beyrouk, Mamadou Lamine Kane, Ousmane Moussa Diagana, Césaire, Rousseau… cerise sur la gâteau, il y aura une prestation avec la diva des sables, Malouma Mint Meidah.

L’artiste mauritanienne va chanter pendant que son homologue français interprète les paroles du poète espagnol Federico Garcia Lorca. Dans un entretien qu’il nous a accordé, Charles Gonzalès s’est dit très heureux d’entrer dans le continent africain par la porte de la Mauritanie, pays avec lequel il a trouvé des similitudes sur le plan culturel avec ses lointaines origines andalouses.

Il est particulièrement enthousiasmé par la qualité mais surtout la diversité culturelle de ce pays dont il a eu d’abord la perception à travers ses auteurs avant de venir constater la réalité sur place.

Charles Gonzalès ne vit, ne respire que par la Culture. Polyvalent, il a touché à tous les genres. Théâtre, Cinéma, Télévision, Radio. Son Premier film en tant que réalisateur, « La voix humaine » sort dans les salles dans trois mois. Mais l’artiste est loin de se satisfaire de son fabuleux cursus.

Son multiculturalisme l’a poussé à enrichir la scène française d’un nouveau théâtre jusque là inconnu : « Onna Gata », des hommes qui joue le rôle des femmes, inspiré de son séjour au Japon. D’où son incarnation du personnage de Camille Claudel en 2008-2009 .Pendant son séjour à Nouakchott, Charles Gonzalès va essayer de tracer une voie royale aux comédiens mauritaniens à travers une série d’ateliers qu’il animera à l’Institut français de Mauritanie.

Yero Amel Ndiaye

Commentaires : 0
Lus : 1761

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)