17-08-2012 08:43 - «Macky Sall», «Obasanjo»,… Des modes très prisées pour l’Aïd Fitr !

«Macky Sall», «Obasanjo»,… Des modes très prisées pour l’Aïd Fitr !

Les fidèles musulmans mauritaniens et du monde ont désormais entamé le tout dernier virage du mois béni de Ramadan pour s’acheminer tranquillement vers la célébration de la fête de l’Aïd Fitr.

Pour cause, les marchés et les ateliers de couture sont devenus depuis peu des lieux de fortes affluences des pères et des mères de famille, qui ne pensent qu’à offrir une très belle fin de Ramadan à leurs progénitures.Faisons alors un petit tour chez les commerçants de tissus et les couturiers de ces tissus :les frais de couture et les prix des tissus pour toutes les bourses.

Les différents marchés de Nouakchott ne désemplissent plus des citoyens depuis à quelques jours de la fête. Ces derniers y viennent au Marché de la capitale, aux bras de leurs enfants, à la recherche des textiles dont ils doivent forcément porter pour fêter l’Aïd Fitr.

Et les commerçants, qui tirent profit de cette forte affluence des pères et des mères de famille pour vendre leurs marchandises, se réjouissent évidemment de voir les progénitures en train de traîner leurs parents jusqu’à leur boutique. Comme en témoigne le propos d’Ethmane Ould Sidi Mohamed : «Nos tissus se vendent comme des petits pains. La célébration de l’Aid Fitr oblige les parents en ces temps de crise économique, mais ainsi va la dure vie des pères et des mères de famille à la veille des cérémonies religieuses».

Heureusement pour ces personnes, il y a des tissus à gogo notamment les bazins riches, moins riches ou pas du tout riches et pour toutes les bourses. Et le mètre du tissu se négocie entre 400 Ouguiyas et 4.500 Ouguiyas selon la qualité du textile.

Pas de mod’Aziz, mais si pour Macky

Tout comme les commerçants, les couturiers, eux aussi, ne se plaignent pas du tout de la rareté des clients. Les ateliers ne désemplissent pas des hommes, des femmes et des enfants. Les uns et les autres qui s’y rendent pour remettre leurs tissus au maître des lieux et faire la mesure de leurs boubous de fête. Si l’on en croit les dires du tailleur Baye Ass, les vieux et les jeunes ne veulent porter, le jour de l’Aïd Fitr, que des modèles de couture dits «Obasanjo» et «Macky Sall» pour les hommes.

Et autres modèles singulièrement les «tailles basses» pour les femmes, c’est tout simplement la nouvelle tendance pour cette fête. Même son de cloche chez El Hadji Diagne : «Les hommes et les femmes ne demandent que des modèles, qui pourraient probablement mettre en valeur leur forme physique. C’est ce qui pousse les femmes à porter leurs choix sur les modes dites ‘’tailles basses’’ et les hommes y compris les jeunes gens sur les deux pièces de boubous bazins baptisés ‘’ Macky Sall’’ et les trois pièces Obasanjo qu’ils veulent s’habiller pour célébrer la fête».

A en croire toujours les dires de Baye Ass, les frais de couture sont compris dans la fourchette de 7.000 Ouguiyas à plus de 20.000 Ouguiyas, surtout pour les robes avec des perles très rares au cou. Quant au traditionnel drap maure, il se porterait toujours à merveille dans le cœur de nombreux mauritaniens selon les déclarations de bon des vendeurs.

Camara Mamady


Commentaires : 1
Lus : 2829

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Homme Noir (H) 17/08/2012 12:16 X

    Camara
    s'il te plait écris nous quelque chose d'important et non des articles pareils qui n'ont aucun effet postif pour les populations sinon cachs toi car tu n'es pas né pour érire