20-09-2012 18:23 - Isabel Fiadeiro dévoile les dessous de ses découvertes et rencontres dans le désert [Rep. Photos]

Isabel Fiadeiro dévoile les dessous de ses découvertes et rencontres dans le désert [Rep. Photos]

L’Institut Français de Mauritanie (IFM) à Nouakchott consacre une exposition à Isabel Fiadeiro, dessinatrice d’origine portugaise, qui revient sur ses découvertes et rencontres dans le désert qui a servi de nourriture à ses peintures de paysages.

Jusque-là, Isabel Fiadeiro avait surtout travaillé sur les portraits. Pour sa quatrième exposition à l’Institut Français de Mauritanie (IFM), cette portugaise explore les "vastes étendues vides" du désert sur fond de dunes de sable et de montagnes de pierres.

"A travers ces peintures de paysage, je voulais mettre en relief la dualité perceptible entre la modernité représentée par les pylônes et le temps figé caractérisé par la présence des nomades", explique Isabel Fiadeiro.

"Le plaisir esthétique éprouvé au contact des œuvres se mêle à la discrète satisfaction d’un partage", commente Jany Bourdais, directeur de l’Institut Français de Mauritanie (IFM). "La peinture d’Isabel fait de la route un lieu d'expérimentation, de liberté et de révolte face à l'ordre établi. Une façon également d'opérer un retour sur soi, de se questionner sur certaines vérités ou bien sur les fondements de notre société", complète Jany Bourdais.

Isabel Fiadeiro aime voyager, parcourir notamment la route reliant Nouakchott à Atar qu’elle emprunte depuis 2004. En aime sentir le parfum de la poussière, la chaleur, le froid, le vent de ces zones où l’on ne rencontre que l’adversité. "Je voulais également montrer leur côté changeant et contrastant. J’adore ces vastes espaces vides où la vie a une grande signification", commente Isabel Fiadeiro. Isabel Fiadeiro, adepte du voyage, n’a pas encore fini d’étonner.

Pour sa prochaine exposition, ses œuvres seront construites autour de la diversité culturelle, fruit de ses rencontres et de ses découvertes en Mauritanie, le pays qu’elle a fini par adopter dans son cœur.

Jusqu’au 11 octobre. Salle d’Exposition de l’Institut Français de Mauritanie (IFM), Tévragh-Zéina, Nouakchott. Ouvert tous les jours, sauf le samedi, de 9h 00 à 12h 30 et de 15h 30 à 18 heures.

Babacar Baye Ndiaye

Avec Cridem, comme si vous y étiez...




























Commentaires : 1
Lus : 2259

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • jemalcool09 (H) 20/09/2012 19:15 X

    N'importe quoi... on a besoin d'un art pratique qui denonce, provoque, qui fait penser et qui change les mentalites et la vie des gens. Ce genre d'art et d'occasion est le luxe des non-existants et une chose imcomprehensible pour nous autres du monde ici bas... raison pour laquelle des europeens sont quasi seul sur ce coup la