22-02-2014 13:50 - Dans les coulisses du Festival International soninké - [Video]

Dans les coulisses du Festival International soninké - [Video]

Le Courrier du Sahara - Le coup d’envoi de la troisième édition du Festival International soninké a été donné jeudi en fin d’après-midi au stade olympique de Nouakchott, en Mauritanie. Plusieurs centaines de personnes ont assisté au défilé organisé pour marquer cet événement.

«Se rappeler d’où l’on vient pour savoir où l’on va»

Des Soninkés venus du Mali, de Gambie, du Sénégal, de Guinée ou encore du Niger sont présents dans la foule. La diaspora est également représentée. «Je suis venu de Dubaï pour assister à ce festival qui me permet de mieux connaître ma culture, témoigne Mouhamed Mangassouba, un jeune entrepreneur mauritanien expatrié aux Emirat arabes unis depuis son plus jeune âge. Il est important de se rappeler d’où l’on vient pour savoir où l’on va.»

«Il va y avoir de l’ambiance»

Son frère Bakari l’a rejoint depuis Pointe-Noire, au Congo. C’est la première fois qu’il assiste à un tel événement. «Il va y avoir de l’ambiance, c’est certain. C’est une grande joie pour nous tous de pouvoir être là. Cet événement nous permet de montrer au monde nos coutumes et nos traditions», témoigne le jeune homme. Les Soninkés ont conservé une culture très riche et variée héritée de leurs ancêtres, pères fondateurs de l’Empire du Ghana.




Un défilé de couleurs chatoyantes

Sur la piste d’athlétisme autour du terrain de football, plusieurs centaines de femmes vêtues de costumes traditionnels soninkés commencent à défiler sous les acclamations de la foule. Le public est conquis par ce spectacle de couleurs chatoyantes. «A l’époque, nos vêtements étaient conçus à la main, avec des tissus teintés à l’indigo, explique Habibata Koita, membre du comité des femmes pour l’organisation du festival. Aujourd’hui, cette coutume tend à disparaître. Mais j’ai avec moi une tenue vieille de plus d’un siècle. Elle appartenait à mon arrière grand-mère et je vais la porter demain.»


Favoriser les échanges


Les organisateurs commentent le défilé assis sur des fauteuils au milieu des gradins. Cela fait plusieurs mois qu’ils préparent ce festival, le troisième du genre après ceux déjà organisés à Kayes, au Mali. Ils ont pour ambition de favoriser les échanges. «Cet événement est très important pour nous. Tous les deux ans, les Soninkés éparpillés à travers le monde se retrouvent pour discuter des enjeux culturels, économiques et sociaux spécifiques à leur communauté», témoigne Djime Diagana, l’un des membres du comité d’organisation.




Des thèmes sensibles évoqués

Des concerts et des représentations de danse traditionnelle ont été programmés pour animer les soirées. Plusieurs conférences sont également prévues. L’occasion d’évoquer des thèmes sensibles liés à l’évolution de la condition des femmes, espère-t-on du côté des représentantes féminines dans le comité d'organisation.

«Nous souhaitons aborder les problèmes liés aux mutilations génitales et aux mariages précoces», assure Habiba Koita. D'autres événements plus légers sont également annoncés, comme des épreuves sportives ou des expositions, à découvrir jusqu’à lundi, jour de clôture du festival.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 12
Lus : 5087

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (12)

  • hasnie (H) 23/02/2014 15:02 X

    Pauvre habouss...
    La règle d'or de la démocratie, c'est la tolérance et le respect des opinions divergents! Quant à l'uniformisation des opinions, mon pauvre cela relève de l'obscurantisme pur et dur. Et j'estime que des individus de ton genre ne servent pas la cause nationale, puisque vous êtes incapable de comprendre que l'autre ne vous ressemble pas obligatoirement (sans jeu de mots), et d'accepter sa différence.

    pour ce qui est des invectives et autres propos désobligeants, ils restent des âmes nulles et faibles! Je t'invite à ne plus écrire quand tu es sous l'emprise de la passion. Salut pauvre c...

  • MIRROR2000 (H) 23/02/2014 14:45 X

    En espérant que les halpulars, wolofs s'y mettent très rapidement. J'ai vraiment hâte de voir ça...

  • Ibiliss (H) 22/02/2014 22:18 X

    Sérénité et sagesse! Dans cette communauté discrète, au point de paraître secrète, on ne calomnie pas, on ne trahit pas, on n'assassine pas! Pour peu, on croirait un peuple élu! Et que seraient-ils devenus, ces mecs, si le Seigneur avait choisi l'un d'eux comme prophète?

    Bravo les gars, et bonne route à vous! Comme je vous envie! Si votre silence ne me foutait pas la trouille pour sûr que j'allais prendre épouse dans vos rangs!

  • habouss (H) 22/02/2014 19:50 X

    hasnie,
    Je savait que la Mauritanie était le repère des hypocrites en tout, mais j'avais du respect même pour leur minable intelligence, mais des h.... comme toi et de surcroit aveugles et presque muet, je n'en connais de cet acabit. Sinon que dire d'un pays avec une communauté dominante:

    - dont le premier Ouléma a un look saoudien, pense en saoudien et méprise presque les autres composantes, car jamais je ne l'ai vu même prier à la mémoire des martyrs du Ramadan 1989,

    - que dire d'un pays ou on se jette dans la rue pour n'importe quel mort des pays arabes, alors que des assassinats après viol de leur propres compatriotes les laisse froid comme de la glace (Sogué);

    - que dire du mépris de deux ministres qui osent parler l'arabe sachant qu'il n'y a aucun arabophone dans un stade de 30 milles spectateurs avec en plus des étrangers tous venus de pays francophones, sinon que ces ministres se voyaient plutôt dans une réunion du Hamas à Gaza,

    - toi qui fait la grande gueule pourquoi, tu n'es même pas venu par curiosité pour assister à cette unique manifestation qui glorifie notre pays dans la sous région dans le domaine culturel partagé,

    Jeune homme j'avais un conseil de mon maitre coranique, qui me disait que si on se décide à être bandit, il faut être le chef des bandits. Je comprends ce conseil à travers ton intervention car tu viens de passer pour le maitre des amateurs de langue de bois, Félicitations.

  • Don Quichotte (H) 22/02/2014 18:59 X

    Bonne remarque de Ksaleh...
    à chaque fois que mes parents parlent des Kowar, ils se mettent à louer les Soninkés, ils me disaient toujrous : "c'est un peuple qui a de belles valeurs, jamais on a vu un d'eux qui vole oui qui faille à son engagement, ils aiment la paix, mais par contre ils sont pas trop ouverts aux autres".
    Je vous salue et je vous aime

  • geregne (H) 22/02/2014 18:42 X

    Etant Soninké j'adhère entièrement à la critique objective de Ksaleh. Il s'agit là d'une erreur qu'il faut rectifier avec célérité.

  • hasnie (H) 22/02/2014 17:51 X

    Je n'ai à priori rien contre les soninkés qui sont de braves concitoyens, mais je dois dire que je m'inquiète par rapport à cette initiative transfrontalière, qui au-delà de ses aspects culturels, risque d'aiguiser les appétits communautaristes et par ricochet, verser dans une identité transnationale, qui ferait si l'on n'y prend garde, voler en éclat le sentiment de patriotisme et d'appartenance à un Etat dont les contours physiques et politiques,sont bien définis

  • Ksaleh (H) 22/02/2014 16:45 X

    Ma seule déception est que ce peuple courageux a fait comme les autres, en supportant le monocolore ! Au moins vos cousins Lakhlal s'attendaient à être invités bonnement à leur place. Bon sans rancune ça sera pour la prochaine fois en espérant que vous et tous les autres feront comme cela devrait être sur notre terre bénie de Mauritanie, lieu séculaire de rencontre entre les peuples et communautés "pour qu'ils se connaissent".

    BONNE FÊTE !

  • seidy (H) 22/02/2014 14:32 X

    Tout cela est beau mais la priorité reste la préservation de la langue qui tend a disparaître.

  • choum (H) 22/02/2014 14:20 X

    j'aime les Soninkés

  • boubou_kibili (H) 22/02/2014 14:12 X

    Chers freres Soninko
    nous avosn suivi en tant qu'autre composantes invitées à cette belle manifestation mais attention ne nous arretons pas au folkore. N'oubkiez pas ces milliers d'hommes et femmes de la diaspora dont le Regime de MOAZ avec le silence de vos propres freres de l'Union Pour Rien (UPR) ont perdu leur citoyenneté et ce b'est certainement la nomination de Mr Wague comme Ambassadeur qui reglerera le probleme mais la lutte et tous et toutes ensemble.

    Faites attention aussi à tous ceux ou celles qui cherchent des nominations aprés ce festival. Le marabout Sidney et compagnie et opportunistes de l'UPR toume vem!!!!!

  • zouber (H) 22/02/2014 14:00 X

    Peuple travailleur et très sérieux. Très grande qualité morale, religieuse et traditionnelle. Les Soninkés, c'est une race noble.