12-03-2014 18:39 - Journées culturelles casamançaises: Magnifier la diversité de la culture de la Casamance

Journées culturelles casamançaises: Magnifier la diversité de la culture de la Casamance

Le Calame - Du 14 au 15 mars, les ressortissants de la Casamance en Mauritanie renoueront, après trois ans de silence, avec leurs journées culturelles à la Case de Nouakchott.

Troisième édition d’une ambition à promouvoir le brassage culturel entre la Mauritanie et le Sénégal.  La «diversité culturelle et de la solidarité, facteurs de développement », telle pourrait être le slogan de l’événement. Une bonne partie des richesses du patrimoine du Sud y sera présentée.

Pour les organisateurs, c’est, non seulement, une autre façon de renforcer leur intégration en Mauritanie mais, également, un moment de souvenir de leurs références culturelles.

Riche plateau d’activités au programme : de la présentation des cérémonies funéraires de l’ethnie Manodji, au cours desquelles les hommes font preuve de bravoure et de témérité,aux danses des initiés protégés par un « kankourang » (esprit protecteur contre les malfaiteurs), en passant par le « Coucou », l’« Ekoumpo », une danse avec masques, célébrée après les récoltes, et le « Samaï » qui s’exécute la nuit, une manière d’inciter les jeunes à ne pas émigrer,, le public découvrira une partie de la diversité culturelle casamançaise, sous l’œil vigilant des esprits surnaturels.,Grosso modo, ce seront toutes les différentes facettes de la culture casamançaise qui seront exposées, annonce la commission-presse de l’événement.,

Le Kumpo, l’Essamay, Ekoumba Badiatt (phacochère), Ebaboun (gorille), Kabaada, Ebeuyi, Egnabey (éléphant), Ediadibalaye... pour ne citer que ces catégories de masques de la culture traditionnelle du Sud-Sénégal.,Une troupe culturelle, en provenance du fin fond de la Casamance, se produira, dans l'après-midi du 14 mars, à partir de 15 heures.,

A partir de 21 heures, l'orchestre de la Casamance, l'UCASE Band, fera vivre le bon vieux temps, avec des musiciens de renom. Le 15, la troupe se reproduira au 5ème arrondissement, près de l'école gambienne. Une manifestation qui favorisera, espèrent les responsables, le mixage culturel entre artistes mauritaniens et leurs homologues du Sud-Sénégal, Un brassage préludant à un jumelage, pourquoi pas ? En tout cas, les préparatifs vont bon train.

Thiam



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 2086

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • sahelien (H) 12/03/2014 19:26 X

    cela rappelle lorsque les Africains avaient encore une culture dont ils etaient fiers..... bien avant qu'ils ne vendent leur ames, bien avant leur Christianisation ou islamisation.....

    Cela pourra t-il inspirer les Soninkes, Wolof, Pulaar et Bambaras de la Mauritanie a tirer davanatge de fierte de leur origine Africaine (c-a-d pre-islamique) et de leur langue??