15-03-2014 17:06 - Ouverture de la Semaine de la langue française et de la francophonie sous le signe de la diversité et de la tolérance [PhotoReportage]

Ouverture de la Semaine de la langue française et de la francophonie sous le signe de la diversité et de la tolérance [PhotoReportage]

CultuRim - L’appartenance de la Mauritanie à l’espace francophone est une richesse inestimable, a affirmé samedi matin le président de l’Association mauritanienne pour la Francophonie (AMF), Ahmed Hamza, à l’ouverture de la Semaine de la langue française et de la francophonie, à la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Mauritanie (CCIAM).

"Cette appartenance offre, à notre pays, longtemps isolée par les contraintes de la géographie, les aléas de l’histoire et les entraves du sous-développement, une autre ouverture pour le monde et lui permet d’apporter la diversité de sa culture, à l’édification d’une civilisation de paix, de prospérité, de tolérance et de partage", déclare Ahmed Hamza.

"Pour nous, cette belle langue [le français, Ndlr], qui est désormais nôtre, participe pleinement, à côté d’autres langues mauritaniennes, au rayonnement culturel et civilisationnel de notre peuple", ajoute-t-il.

Cette année, l’AMF a décidé de placer la célébration de la Semaine de la langue française et de la francophonie sous le signe de la promotion de la tolérance, de la diversité et de l’unité.

"La langue française vit par ceux qui parlent le français à travers le monde. Et je crois que c’est là, que les français ont une dette vis-à-vis du reste de la Francophonie qui donne son dynamisme à la langue française. En Mauritanie, ce dynamisme est, manifestement, très important et très grand", souligne le chargé d’affaires de l’Ambassade de France en Mauritanie, Étienne De Souza.

De son côté, Ahmed Ould Sidi Baba, qui animera une conférence le 18 mars sur son livre "L’homme mondialisé", à l’Alliance Française de Mauritanie (AFM), estime que "la globalisation impose aujourd’hui que toute personne qui ne parle qu’une seule langue soit quasi-analphabète", avant d’inviter les mauritaniens à cesser la querelle autour du chauvinisme linguistique.

La Semaine de la langue française et de la francophonie se déroule jusqu’au 23 mars.

Par Babacar Baye Ndiaye


Avec Cridem, comme si vous y étiez...




























































Commentaires : 5
Lus : 4566

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • Ould Kanigui (H) 16/03/2014 16:14 X

    L'Ambassade de France ne se laissera pas faire. Je veux bien comprendre la langue avec laquelle Maty va communiquer avec ses bailleurs.
    Il y'a des gens qui constituent des erreurs de naissance car comment ajouter des problèmes au moment ou les gens cherchent à régler les nombreuses difficultés auxquelles, nous sommes confrontées.

    La communauté urbaine de Nouakchott est la place de Madame le Maire de Tevragh Zeina.

  • lagoonga (H) 15/03/2014 23:07 X

    Mati n'est qu'une marionnette
    il faut chercher le marionnetiste

  • jonaadoba (H) 15/03/2014 20:43 X

    Je vois Madame Limame Muriel (photo 3) Directrice de GEU l'Académie.

  • kalidou gueye (H) 15/03/2014 18:48 X

    Mr Ahmed Hamza si vous ne faites rien la langue francaise ne sera plus considerer et commence d'ailleurs a l'etre si le questeur de l'assemblee dechir un rapport qui lui a ete remis en francais en disant qu'il ne lirera aucun document en francais et si votre successeur Mme Mati dit que tout document qui lui sera adresse en francais ne sera pas considere.

    Nous ne seront jamais d'accord pour ca et lutterons corps et ames. vous etes le 1er responsable d cette langue en Mauritanie car vous etes le president de l'Association Mauritanienne pour la Francophonie (AMF).

  • mdmdlemine (H) 15/03/2014 17:23 X

    Un reportage photo magnifique. Des sommités à l’événement. On dirait un sursaut de déni de la famille francophone de l'acte ridicule fait par un député mauritanien au français agrémenté par l'illustre cadre académique et politique présent à cette fête, la caméra de Babacar et le coup de pinceau esthétique de Cridem. De l'instant je vais enregistrer ces images sur mon PC. Je regrette réellement de ne pas être de la fête. BRAVO