26-05-2014 02:54 - Liste de délégation Mauritanienne pour la signature de charte de création d'OUA en 1963 à Addis Abdebas

Liste de délégation Mauritanienne  pour la signature de charte de création d'OUA en 1963 à Addis Abdebas

Kane Yacoub - Souvenir ente la Mauritanie et OUA.

La liste de délégation Mauritanienne pour la signature de charte de création d’OUA en 1963 à Addis abebas.

Son Excellence Maitre Moctar ould Daddah qui a fourni beaucoup des efforts pour la création d’OUA, avec ses amis et frères chef d’états africains, par exemple.

1- Jamal Abdel Nasser
2- Modibo Keita
3- Leopold sedar Senghore
4- Secou Touré

La Mauritanie était parmi les trente deux (32) pays signateurs de la charte de création de l’Organisation de l’Unité Africaine.

1- S.E . Moctar Ould Daddah : président de la république
2- Mr. Cheikhna Ould Mohamed Laghdaf : Ministre des affaires étrangère
3- Mr. Mohamed El Moctar Marouf : Ministre de planification
4- Dr Ba Bocar Alpha : Ministre de la Santé et de Travail
5- Mr. Yahya Ould Menkouss : Ministre de l’Information et Fonction Publique

6- Mr. Cheikh Mohamed Lemine : Vice Président de l’Assemblée Nationale
7- Mr. Addellahi Ould Dadda : Secrétaire Générale des Affaires Etrangères
8- Mr. Mohamed Abdallahi Ould Hassan : Ambassadeur Itinéraires
9- Mr. Ba Mamadou Lamine : Ambassadeur Mauritanie en Tunisie
10-Mr Mohamed Ould Maouloud Daddah : Ambassadeur Mauritanie en Tunis

10- Mr Ousseynou Diop : Chargé d’affaires a.i de l’Ambassade Mauritanie à Adis
11- Mr Yahya Kane : Questeur Assemblée Nationale
12- Mr Mohamed Baba Ould Ahmed Miske : Secrétaire General Administratif de Bureau Politique
13- Mr Sall Abdoul Aziz : Directeur Cabinet de Présidence de la République
14- Mr Ahmed Ould Jiddou : Secrétaire General Conseil des Ministres
15- Mr le Lieutenant Maouya Ould Sidi Ahmed Taya : aide de Camp



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité

Source : Kane Yacoub
Commentaires : 6
Lus : 3711

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • antipervers (H) 26/05/2014 18:08 X

    @Mawdo1960 c’est bien vu ! ET oui, Népotisme, favoritisme, corruption, vol d’argent public, abus de pouvoir étaient bien là dès l’origine !!

    N’en déplaise à ceux qui s’identifient à cette période là ; parce que c’était leur jeunesse et donc les plus belles années de leur vie ou parce qu’ils étaient premiers bénéficiaires ou héritiers de ceux-ci.

    Ce qui est a changé :

    1) à l’époque quiconque était alphabétisé avait un emploi dans la fonction publique, donc la compétition était moins rude et le népotisme était moins mal vécu.

    2) Dans les années 1970, la masse de monnaie n’était pas la même, la Mauritanie n’était pas encore intégrée aux grand flux de capitaux. Cela engendre des impressions fausses :
    Exemple :Tel fonctionnaire parfaitement corrompu et ayant puisé largement dans les caisses publiques ; passe à la retraite dans les années 80 et se retrouve pauvre. Il est présenté comme exemple de la vertu d’antan

    En réalité les caisses qu’il a vidées contenaient peu de chose et l’inflation est passée par là !!
    On peut multiplier les exemples à l’infini.

    Les mauritaniens sont jeunes et la plupart des adultes actuels n’étaient pas nés en 1978. De sorte que leurs ainés peuvent soutenir ce qu’ils veulent. Quand il s’agit de proches, ils les croient, , si ce ne sont pas des proches, ils n’ont pas d’éléments pour les contredire.

    Et puis , dans le débat politicien , cela arrange de parler de « rétablir » « reconstruire » ce qui aurait été détruit par le régime que l’on combat :; alors que cela n’a tout simplement jamais existé

    Vous voulez un exemple ? : L’Etat de droit!

  • Don Quichotte (H) 26/05/2014 16:07 X

    @doukell,
    que Dieu te maudisse toi-même ! ... ... ... ... ... .... ... .. .... ... ..... .... ... je n'ai pas vu le rapport de l'info avec la photo ? o_O

  • zelimkhan2 (H) 26/05/2014 13:51 X

    M. Doukell,
    vous commentaire mérite d'être lu.

  • bilal007 (H) 26/05/2014 13:08 X

    Mawdo1960,
    3 Daddahs certes ... ils étaient parmi les plus éduqués de toute la Mauritanie. Tourne ta langue 7 fois avant de sortir un mots qui n'a de sens que ta vision floue et étroite.

  • doukell (H) 26/05/2014 09:35 X

    Paix aux âmes pour ceux qui NS quitté. Que Dieu maudit ceux qui vivent encore et qui mettent du bâton dans les roues de la nation.

  • Mawdo1960 (F) 26/05/2014 05:51 X

    3 daddah dans la liste. Le nepoisme a toujour existe en maur.