29-05-2014 09:54 - Communiqué de presse ZFN ; Forum d'investissement à Paris - [PhotoReportage]

Communiqué de presse ZFN ; Forum d'investissement à Paris - [PhotoReportage]

ZFN - L’Autorité de la Zone Franche de Nouadhibou rencontre les patrons français au siège du MEDEF.

Le siège du MEDEF (Patronat français) a accueilli ce mercredi 28 mai 2014 une rencontre sur les opportunités d’investissement offertes par la Zone Franche de Nouadhibou.

Pour l’Autorité de la Zone Franche de Nouadhibou, que les pouvoirs publics mauritaniens ont mis en place en 2103 dans le but de mettre en valeur les atouts de cette région, réputée poumon du pays, il s’agissait de la première sortie à l’extérieur.

L’événement a été organisé avec le concours de la Banque Mondiale qui accompagne le lancement de cet important projet et devra l’assister à travers un programme de près de 20 millions USD.

La Ministre du Commerce, de l’Industrie, de l’Artisanat et du Tourisme Mme Naha Mint Hamdi Ould Mouknass a assuré les investisseurs de l’intérêt majeur que les autorités mauritaniennes accordent à la Zone Franche de Nouadhibou. Dans sa présentation M. Mohamed Ould Daf, Président de l’Autorité de la Zone Franche de Nouadhibou a souligné l’importance de la place qu’occupe ce projet dans la stratégie de développement économique de la Mauritanie.

Le premier signe en est que la présidence de son Conseil supérieur d’orientation stratégique est assurée par son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République.

M. Ould Daf a également rappelé que le régime fiscal et douanier de la Zone Franche de Nouadhibou accorde des avantages conséquents aux investisseurs notamment à travers une exonération totale durant les 7 premières années pour les entreprises agréées et jusqu’à 20 ans pour celles jugées prioritaires. Il s’agit d’un effort majeur à travers lequel la Mauritanie renonce volontairement à des recettes fiscales pour créer un climat favorable aux investissements privés.

Sur le plan des infrastructures, le Président de l’Autorité de la Zone Franche de Nouadhibou a présenté le portefeuille de projets, déclarés prioritaires par le plan de développement de la Zone Franche. Il s’agit de la restructuration du pôle halieutique, du développement du pôle hôtelier et touristique, de l’aménagement d’un port en eaux profondes et enfin d’un nouvel aéroport en mesure d’accueillir les aéronefs de dernière génération et les services aéroportuaires.

Par ailleurs, M. Ould Daf a insisté sur l’offre de formation disponible à Nouadhibou et ailleurs en Mauritanie et qui constitue une opportunité majeure pour les investisseurs. Lui emboitant le pas, Mme la Ministre du Commerce, de l’Industrie, de l’Artisanat et du Tourisme Mme Naha Mint Hamdi Ould Mouknass a rappelé l’importance que son Excellence M. Mohamed Ould Abdel Aziz accorde à la formation professionnelle et dont la création des centres de formation professionnelle en est l’illustration.

De leur côté, les patrons français ont manifesté un grand intérêt pour les opportunités qu’offre la Zone Franche de Nouadhibou. Il est à souligner que plus de soixante dix Entreprises ont pris part à la rencontre.

Le vice-président du MEDEF, M. Lucas, s’est réjoui de la qualité du portefeuille de projets proposé par la Mauritanie. Il a formé le vœu qu’un partenariat mutuellement avantageux se noue entre la Mauritanie et les investisseurs français.

L’Autorité de la Zone Franche a enfin donné rendez-vous aux investisseurs en octobre 2014 pour un important Forum de l’investissement qu’elle compte organiser à Nouadhibou avec le concours de ses principaux partenaires techniques et financiers.

Mercredi 28 mai 2014


Avec Cridem, comme si vous y étiez...

























Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité

Source : Mohamed Asker
Commentaires : 5
Lus : 3939

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • patriote95 (H) 30/05/2014 11:01 X

    Si l'Etat compte sur la BM et la France pour le succés de la ZNF, c'est qu'il se mets le doigt dans l'Oeil. Hélas.

  • moboco (H) 29/05/2014 17:42 X

    Non Monsieur maurpulsowo les emails ca sert à rien... rien ne vaut le contact direct avec les potentiels investisseurs... ils on besoin de voir leurs interlocuteurs et de les humer de prés... et la France reste pour nous le premier partenaire commercial historique par laquelle il faut commencer en envoyant la balle dans son camp...

  • tidra (H) 29/05/2014 16:22 X

    Nous les stéphanois ont à ce projet mais pas aux hommes sans expérience et tenants du népotisme.tous les projets de grande envergure dans cette région ont échoués par les raisons que nous connaissons.

    Aziz a intérêt à revoir le choix des hommes capable de propulser vers l' avant de tel projet.

  • brahimvall (H) 29/05/2014 15:02 X

    Très bonne initiative mais la présence aux premières loges de Ailala en dit long sur le manque de sérieux de l'entreprise.

  • maurpulsowo (H) 29/05/2014 12:25 X

    Mais attendez! Vous ne nous avez pas dit s'il y a eu des engagements, des contrats et des conventions signées. C'est cela le succés. Le reste c'est du blabla et de la dilapidation de l'argent public dans des voyages,des hotels et des perdiums pour le freeshop.

    Vos "projets" vous auriez pu les exposer sur votre site internet ou les envoyer en PDF aux investisseurs et organiser l'evenement en fonction des engagements donnés et non des verbiages. incurie, quand tu nous tiens!