19-06-2014 07:39 - Nouakchott au rythme du Festival international Assalamalekoum

Nouakchott au rythme du Festival international Assalamalekoum

Magharebia - Nouakchott a accueilli le septième Festival international Assalamalekoum, qui se termine ce mercredi 18 juin. Cet évènement de sept jours "fait vibrer la capitale au son du hip-hop et diffuse les valeurs de tolérance et de diversité culturelle", expliquent les organisateurs.

Selon Zaza Productions, fondée par le rappeur mauritanien Monza, "Assalamalekoum n'est pas seulement un festival de musique ; il est aussi le temps des rencontres, un espace d'expression libre et de liens entre les acteurs du mouvement au-delà des frontières".

Près de quarante mille personnes avaient assisté à l'édition de l'an dernier. Cette édition 2014 a "rassemblé divers styles de musique dans le but de valoriser la création et de promouvoir la mixité, la fusion et les échanges", explique Melinda Corret, responsable de la communication du festival.

"Symbole de la culture hip-hop en Mauritanie, ce festival rayonne désormais jusqu'en dehors de ses frontières", ajoute-t-elle. "Ce n'est pas seulement un festival de musique, mais aussi le temps des rencontres, des dialogues, des débats et de la formation."

"Les artistes présents incarnent cette unité transnationale, pour reconstruire une géographie imaginaire qui se joue des frontières, ethniques ou linguistiques, et réinvente un dialogue musical porteur d'engagement et d'espoir", poursuit-elle.

Monza, directeur du festival, a expliqué que l'influence de cette manifestation se répandait à l'étranger, en participant aux réseaux African Music Festival Network, Zone Franche et de l'Organisation internationale de la Francophonie.

Cette année, l'une des "grandes nouveautés a été le volet éducatif de vulgarisation de messages citoyens et responsables, sous le titre 'Assalamalekoum Citoyen'", ajoute-t-il.

La star du hip-hop mauritanien a souligné que les organisateurs de ce festival proposaient une retransmission en direct des matchs de la Coupe du monde de football sur grand écran lors des soirées de concert.

L'un des points forts de l'ouverture du festival a été une prestation endiablée du groupe français "Pockemon Crew", champions du monde en battle et champions aux Jeux de la Francophonie en 2013.

Cette année, trente-deux artistes sont venus de destinations aussi lointaines que la Namibie pour participer à cette semaine d'évènements, notamment trois concerts en soirée. D'autres artistes ont fait le déplacement de France, du Maroc, de Tunisie et du Sénégal.

Parmi cette pléiade de stars du hip-hop et de groupes, citons Zaho, Disiz, Smarty, Awadi, Weld El 15, Soco Izi, Ouleya Mint Amar Tichitt, Soldier Hems, Yontamen, Franco Man, Overdoz, Backross, Khazali Kimi, Sonimaremou, Saidou Nourou Gaye, Tonia Fiya, Laye B et Youpi 4 Ever.

"Cette manifestation culturelle contribue énormément à rapprocher les jeunes", explique Mohamed Djaby, étudiant à l'université de Nouakchott. "C'est l'un des rares moments en Mauritanie où l'on assiste à une symbiose entre des personnes appartenant à des communautés différentes."

Mariem Toure, directrice d'un salon de beauté, reconnaît elle aussi que ce festival promeut "les valeurs de paix et de fraternité".

"Tous les groupes musicaux et artistiques qui sont invités apportent leur contribution à cette production commune en favorisant la tolérance et l'acceptation des autres. C'est vraiment magnifique, et cela mérite un soutien bien plus fort de la part des autorités", ajoute-t-elle, car une telle manifestation favorise l'unité nationale.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2013

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)