24-06-2014 01:47 - Plaidoirie, le nouveau clip de Yonta Men qui milite pour une Mauritanie juste et équitable [Vidéo]

Plaidoirie, le nouveau clip de Yonta Men qui milite pour une Mauritanie juste et équitable [Vidéo]

CultuRim - Déjà, en 2008, ils sont montés au créneau pour sortir "Fuck the system", une chanson dans laquelle le collectif défendait qu’"un putsch militaire n’a jamais constitué une solution", allusion faite au coup d’Etat de Mohamed Ould Abdel Aziz contre Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi.

Six ans après, Yonta Men reprend du service. Dans son dernier clip "Plaidoirie", le groupe de rap Yonta Men n’y va pas avec le dos de la cuillère. Pour Cridem, l’un des membres, AM, s’est confié pour évoquer cette chanson sortie en pleine campagne électorale pour l’élection présidentielle du 21 juin.

"Ce qui nous a poussés à faire ce titre, c’est la répression des rapatriés qui ont marché de Boghé à Nouakchott pour attirer l’attention des autorités mauritaniennes sur leur sort. Tout ce qu’ils ont eu en retour, c’est un accueil à coup de bombes lacrymogènes", explique-t-il. "On fait du rap et on s’est dit qu’il fallait écrire une chanson sur ça", ajoute AM.

Ainsi, "Plaidoirie" mixe dénonciation, vulgarité et critique. "Lorsqu’on subit des choses, à un moment donné, on explose naturellement, justifie AM. Une partie du peuple mauritanien est opprimée. Elle n’arrive pas à se retrouver dans son propre pays.

Nous constatons de plus en plus qu’une politique est mise en place pour mieux diviser les composantes sociales de la nation mauritanienne. Il est de notre rôle de s’élever contre cet état de fait pour éviter à la Mauritanie de se diriger vers un chaos sans précédent
".

Le clip "Plaidoirie", explique AM, "dénonce l’injustice, le recensement discriminatoire, la situation des rapatriés. Un chat, il faut l’appeler un chat. Ceci dit, nous ne sommes pas racistes et nous sommes conscients qu’on ne combat pas le racisme par le racisme."

Dans ce titre qui milite pour une Mauritanie juste et équitable, Yonta Men se questionne également sur l’avenir de la Mauritanie, sa cohésion sociale.

Par Babacar Baye Ndiaye


Avec Cridem, comme si vous y étiez...

Commentaires : 0
Lus : 3554

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)