12-07-2014 09:00 - LaHartaniya Rim : « Arrêtons de nous voiler la face chers mauritaniens »

LaHartaniya Rim : « Arrêtons de nous voiler la face chers mauritaniens »

Adrar-Info - Suite à la publication de mon texte sur Facebook et sur quelques sites mauritaniens, plusieurs personnes se sont approchées de moi en pensant me « consoler » pour me dire « Tu n’as pas à te chercher ; tu es une « bidhaniye », les « bidhanes » forment un ensemble culturel, les haratines en font partie tout comme les « malmin », les « igawn », les « zwaye » » ou encore « tu es une arabe noire ».

Ma langue maternelle est certes le hassaniya, j’aime la culture maure et la culture arabe en général et je me sens chanceuse d’y avoir baignée mais cela ne fait pas de moi une « bidhaniye » ni une arabe. Je trouve hypocrite de la part de mes compatriotes de venir me dire que je suis une mauresque comme les autres, arrêtons de nous voiler la face chers mauritaniens, arrêtons cette hypocrisie qui ne nous mènera nulle part.

Un hartani restera un hartani et un bidhani restera un bidhani. Mais cela n’empêche pas qu’on puisse s’aimer et vivre ensemble en paix. La différence est une richesse. S’il y a une chose que je déteste, c’est bien l’assimilation. Les haratines n’ont pas à s’assimiler ni aux Maures, ni aux Wolof, Haal Pular ou Soninké.

Nous avons notre propre histoire qui est différente et aujourd’hui nous faisons face à des défis qui sont les nôtres. Je répète ce que j’ai dit dans un statut précédent : Je suis Hartaniye, donc négresse et descendante d’esclaves et je suis fière d’être mauritanienne, je me battrai pour une Mauritanie meilleure, une qui reconnaisse ce que chaque peuple a apporté à la civilisation mauritanienne.

Malgré ce que mes grands-parents ont subi, je sais faire la part des choses et je me rends bien compte du contexte qui a prévalu. Mes grands-parents ont été kidnappés, vendus, achetés, battus, insulté et ont perdu jusqu’à l’utilisation de leur propre langue. Ils ont même perdu leurs racines : je ne sais pas d’où je viens exactement.

Mais j’ai appris que ce n’était pas important, qu’il me suffisait d’être juste comme ma mère pour être dans la continuité du temps. Ce qui m’importe, c’est mon présent et le futur de mes enfants ; le passé de mes ancêtres je l’ai déjà pleuré parce que j’ai pu voir les séquelles que leur condition avait laissé dans le langage qui leur avait été adressé. Aujourd’hui, les Haratines sont une population nombreuse marginalisée mais qui continue à croire en Dieu.

En tant que Hartaniye, je n’ai aucune rancune envers les Maures blancs, donc les anciens maitres de mes ancêtres, j’ai su pardonner. Je suis mauritanienne de fait et de droit comme tous les Haratines qui n’ont pas demandé à être là. Maintenant qu’ils le sont, ils le sont entier et pas à moitié.

J’ai habité 8 ans en France où j’ai obtenu un doctorat. Pour en arriver là, je me suis battu et je n’ai pas utilisé mon statut d’ancienne esclave pour jouir d’une carte de séjour plus simple à acquérir, je n’ai pas sali mon pays ni diminué les miens aux yeux de qui que ce soit. « LaHartaniya » que je suis, souhaite seulement souligner ces injustices qui s’sévissent et empêchent une meilleure harmonisation de la nation. Je crois en un futur meilleur, je n’ai pas perdu espoir ni pour mon pays ni pour mes frères et sœurs Haratine. Le chemin est encore long mais nous y parviendrons avec l’aide d’Allah. Salam.

LaHartaniya Rim



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 9
Lus : 2943

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (9)

  • Farica (H) 12/07/2014 20:04 X

    This sister is confused!

  • Top Gun (H) 12/07/2014 16:51 X

    Plus qu'un chanteur il était grand Philosophe : ce qui l'inquiétait c'est pas le Slavery en tant que tel mais le Mental Slavery

  • Top Gun (H) 12/07/2014 16:43 X

    Le fait d'avoir enfilé avec aise la casquette de "l'Esclave" cela a fait plutot fait fantasmer certains

  • diko (H) 12/07/2014 13:51 X

    Le coup de grâce sur le racisme primaire des arabes nous vient de la Palestine, chose incroyable mais vraie alors qu’on nous présente les palestiniens comme des victimes du sionisme dans tous les medias, je suis outré à tel point je suis resté bouche bée devant le témoignage navrant de cette vidéo sur le comportement des arabes.

    Quoi qu’on dise, le racisme des arabes est plus que jamais ancré en eux. Ceci est un signe qui devrait parler aux haratine qu’on veut arabiser pour les mieux assimiler à accepter leur condition d’homme noir inferieur. On les verra toujours comme des esclaves-sous hommes, même s’ils revendiquent d’être des« arabes ou maures noirs » comme le disent certains ; cela n’empêchera rien qu’avec leur couleur de peau, ils seront considérés comme esclaves.

    Vous avez beau à insulter Diko hanoune qui revendique ce qu’il est réellement c’est à dire un noir africain hartani fier qui refuse de renier ses racines et d’être assimilé à sa condition d’homme noir inferieur. Vous voila frappez par la dure réalité chers hypocrites menteurs qui cherchent à tronquer l’histoire de vos victimes par lâcheté. Une langue ou culture ne peuvent déterminer l’identité d’un groupe d’individus, l’identité est définie selon l’histoire vécue, le passé et présent. Les haratine sont victimes de l’esclavage et du racisme des arabes dans le monde alors comment peuvent ils partager la même culture identitaire ?

    Nous n’avons pas la même histoire, nous ne sommes pas prêts à assumer les crimes contre l’humanité que vous avez commis sur nous. Eh oui quand on accepte l’identité « arabe », il faudra assumer aussi leur histoire barbare alors que nous sommes leurs victimes non le contraire, comment cela est possible ? En nous imposant l’identité « arabe », on nous impose à admettre, légitimer les crimes qu’ils ont commis sur nous d’où cette haine aveugle envers tout homme qui refuse l’arabité. Quand on veut brouter tranquillement la république en tant que haratni ou noir, il suffit de se renier en reniant ces propres ascendants pour voir aussitôt toutes les portes verrouillées, se déverrouiller automatiquement comme par miracle. Bien des maures sont rusés par les pratiques de l’esclavage, le racisme, la manipulation etc... Ne soyez pas naïf, ces maures ne vous donneront jamais vos droits ni vous respecteront sans avoir établis un rapport de force qui menace sérieusement leur intérêt sur place et dans le monde.

    Suivre la vidéo : https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=-8jGQfperho

  • abouth (H) 12/07/2014 11:57 X

    Quelle lucidité! A ce rythme, nous risquons tous de nous "hardhaniser"...

  • Waalo Waalo (H) 12/07/2014 11:52 X

    Prenons un instant pour prendre conscience qu'il n'y a que trois façons de modifier la trajectoire de notre vie, pour le meilleur ou pour le pire : la crise, la chance et le choix.
    Citations de Mylène Gilbert-Dumas

  • bagaby (H) 12/07/2014 11:10 X

    Drôle de docteur qui déclare avoir habité au lieu de " vécu " en France, ne pas avoir diminué les siens au d' " abaissé ", qui réfute sa beydanité tout en parlant de " maure blanc " par opposition à "maure noir ", qui semble mû plutôt par une vonlonté de prise de distance vis à vis des noirs.

  • mohamed hanefi (H) 12/07/2014 09:50 X

    Lahartaniye. Merci pour la "blancheur" de votre Coeur. Vous êtes magnanime et bonne.
    Cependant je voudrais vous dire que pour changer les graves inégalités qui ont souillé la pureté de cette société qui se prétend musulmane, il faut aller "tout droit" et appeler un chat un chat. Contrairement a vous, je pense que le hartani est un maure. Tout simplement parce que le maure lui-même patauge pour savoir ses origines.

    Cette société est bonne, mais pendant des décennies, elle a été conduite par quelques très mauvais chauffeurs, qui y ont semé les graines de sa dislocation. C'est ce point la qu'il faut dénoncer et combattre.

    Au moment ou je lisais votre bel article, je venais d'être le témoin d'un drame et pas des moindres : un jeune homme brisé se prépare a aller épouser une femme étrangère. Causes : au moment ou il allait épouser une fille (brisée, elle aussi) de chez lui, des corbeaux sont sortis des miasmes de ce passé honteux, comme ça gratuitement. Ils ont prétendu que ce jeune homme, était d'origine hartani. Résultat deux vies sont immolées sur l'autel de l'hypocrisie et de l'ignominie du tribalisme et du racisme.

    Ces monstres tapis dans l'ombre, chantant qu'Allah a dit que "Le meilleur d'entre vous auprès d'Allah est le plus pieux.", et agissant en sens inverse pour démontrer a qui veut comprendre que si l'Enfer a été créé, ce n'est pas par une volonté divine de torturer les humains, mais parce qu'il existe des humains dont la peau ne peut être purifiée que par le feu. Je me promet de vous raconter les détails dans un articles très prochainement.

    Je ne vois pas de ligne frontière entre les harratins et les harratins plus clairs. Ni les autres ethnies mauritaniennes d'ailleurs. Tous sont "esclaves" de Dieu.

    Ce qui existe et qui perturbe gravement notre équilibre et notre sérénité sociale, ce sont ces croyances hypocrites, que certain ont essayé, en vain de greffer sur la religion, pour être adorés à la place de Celui, qui Seul, mérite l'adoration.

    Notre handicap le plus clair, c'est la lâcheté de nos intellectuels et nos religieux, qui peinent a lever la tête et crier "ça suffit! La Mauritanie a assez souffert."

  • boubou_kibili (H) 12/07/2014 09:47 X

    Chère Sœur
    qu’elle lucidité et franchise sur une question essentielle pour un développement inclusif dans notre pays. Je propose que cette question de votre statut (harani-hartaniya) soit discutée dans le cadre d’un exercice de prospective social. Attention ce ne sera pas un exercice du genre de Mauritanie 2030 qui a échoué et dont le parrain le PNUD a été incapable de réussir cet exercice..

    Il faut créé une Task Force pour suivre sous la tutelle de l’Etat de cet exercice. Notre sœur auteure de cet article devra faire partie de cette équipe de pilotage . C’est dommage que l’exercice de prospective n’ai jamais pu réussir dans notre pays alors qu’elle prétend pouvoir regler dans le calme tous nos maux qui sont nombreux. A bon entendeur salut !!!

    l'esclavage a été pratiquée par les ethnies Maures blancs, Pular et Soninké mais il demeure résistant dans chez beydanes et il faut être honnete et le dire car on ne peut regler un probleme en se voilant la face!!!!!!