27-09-2014 11:54 - Comment bâtir un écosystème vibrant propice à l’innovation en Mauritanie ?

Comment bâtir un écosystème vibrant propice à l’innovation en Mauritanie ?

Seiv Mouhidine - Après de brillantes études à Nouakchott, puis en CPGE au Maroc, il est admis à l'Ecole Centrale de Paris. Fasciné par les mathématiques appliquées, il se distingue de ses camarades de Centrale pour avoir monté son entreprise en parallèle de ses études. A travers son projet, Riminde.net, Mouhidine souhaite faire rencontrer de manière intelligente les recruteurs et les chercheurs d’emplois.

Aujourd’hui, il effectue un double diplôme à l’Ecole Normale Supérieure en Mathématiques Vision et Apprentissage pour acquérir, selon lui, le savoir nécessaire lui permettant d’analyser et d'interpréter les données de la plateforme.

Le 30 août dernier, Nouakchott a été, l’espace d’une journée, la capitale de la communauté internationale WikiStage, espace collaboratif et format de conférences qui vise à à créer une bibliothèque vidéo en ligne dans le même esprit que Wikipédia, en filmant les intervenants sur scène.

Pour sa seconde édition, WikiStage Nouakchott a rassemblé entre 800 et 900 participants : un record depuis la création de la bibliothèque contributive. Et un signal supplémentaire de l’engouement grandissant des jeunesses africaines en quête d’inspiration et de plus en plus tentée par l’aventure entrepreneuriale. Dans cet article, Seiv Mouhidine partage avec nous les ingrédients d’un écosystème vibrant propice à l’innovation.

« Comment bâtir un écosystème propice à l’innovation en Mauritanie ?»

Fermez vos yeux un instant et imaginez un super Héro. Bravo si vous avez pensé à un entrepreneur ! Cela ne sera pas facile mais dans les quelques lignes suivantes, j’essayerai de vous convaincre qu’il existe des Entrepreneurs qui sont de véritables super Héros.

Pour ce faire, commençons par faire une petite comparaison entre le nombre de vies sauvées par un super-héro et par un entrepreneur. Pour mettre entrepreneurs et super-héros au même pied d’égalité, je ne prendrai pas en considération les vies sauvées par les supers héros au cours des attaques extra-terrestres à répétition.

D’une part, choisissons comme super-héro : Spiderman, l’homme araignée qui sécrète de la toile et qui est doté de supers pouvoirs physiques. Spiderman est arrivé à sauver au cours de sa vie 1 ,6 Millions de personnes. Notamment en désarmant une bombe à fission qui avait failli anéantir la ville de Manhattan. D’autre part, prenons Bill Gates. Depuis l’an 2006, l’ancien P.-D.G de Microsoft a décidé de se consacrer à sa fondation humanitaire.

Il a même prévu de lui léguer 95% de sa fortune. Au jour d’aujourd’hui, l’ancien patron de Microsoft est arrivé à sauver plus de 58 millions de personnes grâce aux vaccins distribués par sa fondation. Notre entrepreneur Bill est donc le véritable super-Héro.

Cependant, Bill Gates ne serait jamais parvenu à son grade actuel tout seul. Premièrement, il n’a pas toutes les compétences et il ne dispose pas de tous les savoirs faire. Deuxièmement, il n’est pas comme Batman : notre entrepreneur a besoin de dormir.

Même si l’histoire aime bien se rappeler du fondateur unique, c’est grâce à la contribution de Paul Allen (Micro-informaticien, homme d’affaire et mécène américain) que la belle firme de Seattle a pu voir le jour en 1975.De même, sans les compétences techniques de Steve Wozniak, Steve Jobs n’aurait pas pu fonder Apple en 1976.

Ainsi les entrepreneurs-super-héros sont incapables de créer à eux seuls de jolies sociétés. Car ces dernières naissent de la collaboration étroite de plusieurs compétences complémentaires. Comme le dit John Kennedy : « L’art de la réussite consiste à s’entourer des meilleurs ».

Les Entrepreneurs sont donc de véritables super héros : ils arrivent à passer d’une invention à une innovation. Ils transforment un savoir confiné dans une école ou une université en une véritable application de grande échelle bienfaitrice pour la société.

Pour passer de l’échelle micro à l’échelle macro, ils ont dû être placés dans un écosystème propice à l’innovation. L’écosystème permet de connecter et de faire interagir les différents experts des domaines qui sont les agents de l’innovation. Pour passer d’une découverte à une invention nous avons besoin de faire le pont entre les disciplines par la collaboration : d’où l’interdisciplinarité.

Pour mettre en place un écosystème interdisciplinaire en Mauritanie qui soit propice à l’innovation, l’état mauritanien peut choisir de concentrer l’ensemble des établissements du supérieur dans un même endroit, comme le projet Saclay en France.

Pour avoir des découvertes nous avons besoin de faire-valoir et d’investir dans le capital humain en favorisant l’enseignement d’élite. Nous devons former de bons chercheurs, de bons scientifiques et de bons ingénieurs. La Mauritanie a franchi un grand pas avec la création des 3 grandes Ecoles grâce à l’initiative de son Excellence le Président de la République.

Le prochain pas à franchir est la mise en place des Classes Préparatoires aux Grandes Écoles. D’une part, cela évitera aux étudiants de se spécialiser dès la première année post-bac et leur permettra de disposer de plus de temps pour penser à leur projet professionnel.

D’autre part, cela permettra aux Grandes Écoles d’avoir la puissance pour dispenser un enseignement d’une meilleure qualité à ses étudiants et de mieux se rapprocher du monde de l’entreprise.

Linkedin : https://www.linkedin.com/in/mouhidine
Twitter : http://twitter.com/SEIVMouhidine

Par Seiv Mouhidine



"Libre Expression" est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté dans le respect de la CHARTE affichée.

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.


Source : SEIV Mouhidine
Commentaires : 0
Lus : 2252

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)