10-02-2015 00:00 - Soldier Hems use sa voix en guise de solidarité avec les detenus " Liberer Biram"! [Vidéo]

Soldier Hems use sa voix en guise  de solidarité avec les detenus

Diop Hamady - Vous enfermez la démocratie et vous légalisez la tyrannie, Birame derrière les verrous, la justice démonte ses roues : c’est par ces mots qu’avait préludé Soldier Hems membre potentiel du groupe Maxi Révolution pour rendre hommage à Birame Ould Dah Abeid militant des droits de l’homme détenu dans la prison civile d’Aleg avec deux autres militants dont figure Djiby Sow le président de l’ONG (Kawtal ngam yellitaare).

Connu dans milieu hip hop mauritanien, Soldier Hems continue sans cesse de fasciner cette jeunesse par sa voix aigüe et tonitruante .L’esclavage encore existe, la torture encore existe, l’Organisation des Droits de l’homme n’a plus de sens et même l’amour aussi a perdu son essence; s’égosille-t-il d’une voix triste et remplie de désespoir.

Soldier Hems comme plusieurs autres artistes et militants sont reconnus d’être des fervents défenseurs des droits. Touche pas à ma nationalité, ce refrain était à la Une en 2011 pour dire non et de dénoncer l’état civil pour caractère racial et discriminatoire qui à nos jours s’obstine et met en exergue la citoyenneté de certains mauritaniens.

Depuis Bruxelles, Soldier Hems a les yeux fixés sur le quotidien des négro-africains qui vivent misérablement, opprimés et envoyés aux geôles arbitrairement. Libérez Birame ! Libérez Birame ! Poursuit-t-il en demandant aux grandes puissances comme les Etats Unies et l’Union Européenne de venir au secours, soutenir pour libérer Birame. -Je dis non à l’esclavage, non à la race qui fait rage ; nous sommes tous nés libres et égaux de berceau jusqu’à la tombe.

C’est vraiment prophétique ces vers, ils sont pleins d’enseignements et rédempteurs ! Soldier Hems ne s’arrête pas seulement là, il fait aussi allusion à Marcus Garvey, Malcom X et à Martin Luther King pour la similitude de leurs combats à celui de Birame. Soldier Hems martèle pendant 4 min et 55s pour cracher toute son amertume, son acrimonie, sa vision sur la Mauritanie plurielle, réconciliée et prospère.

Kide Souleymane

Enseignant-poète





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Diop Hamady
Commentaires : 2
Lus : 3018

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • lumiere (H) 10/02/2015 11:14 X

    Merci Diop: Tous nous avons subi, dans ce pays, l’oppression politique imposée par (le système) (Abdoul Aziz), l’exploitation économique imposée par (le système) (abdoul Aziz) et la dégradation sociale imposée par (le système) (Abdoul Aziz). je conseille au systeme de changer pacifiquement avant que le pays n'explose...

  • Homere (H) 10/02/2015 00:36 X

    Merci le poète Kide Souleymane pour cet article explicite,simple,correct et rempli d'enseignements.Mais prochaine,il faut utiliser un français facile pour que les lecteurs puissent comprendre sinon tes articles resteront incomprehensible!!!!