05-03-2015 05:00 - Social/World Vision : Une démarche au Service de l’enfance

Social/World Vision : Une démarche au Service de l’enfance

Sur les conditions de vie de nos enfants, des organisations non gouvernementales –ONG- s’activent. Mieux, certaines vont même jusqu’à dénoncer ce qui s’apparente à un système d’exploitation et de maltraitance subi par des milliers d’enfants de par la planète. Pourtant des millions de dollars sont déversés dans des programmes humanitaires et gouvernementaux pour aider les enfants.

Lors de sa visite à Aleg dans le Brackna, le responsable de World Vision a exhorté les autorités mauritaniennes à promouvoir davantage les droits des enfants. Par sa sortie le gouvernement de la République Islamique de Mauritanie semble montrer de son côté sa disponibilité, comme pour dire que l’Etat n’est pas resté les bras croisés. De toute façon attendons de voir.

Nous sommes en 2015, date limite des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et la Mauritanie, à l’instar d’autres pays du sahel mène une course effrénée pour leur atteinte, aidée en cela par des ONG afin de protéger la mère et l’enfant, leur assurer la sécurité alimentaire tout en réduisant la pauvreté en milieu décentralisé.

L’atelier d’Aleg tenu du 24 au 26 avril dernier, semble annoncer différentes priorités. Parmi les plus urgentes, celles-ci qui vont de la mise en œuvre d’une bonne politique de proximité avec la cible, appuyée par une formation à la base.

Cela grâce à un développement d’une coopération soutenue par un apport supplémentaire permettant aux enfants de vivre dignement là où ils sont. Cela passe par une reconversion des mentalités, une tâche certes titanesque dans un pays où les urgences sont ailleurs.

Espérons que l’attention concédée à l’éducation, par la dernière mesure du président de la République va nous proposer les bons offices pour favoriser la relève de demain. La Mauritanie veut se remettre maintenant au travail et restaurer les équilibres macro-économiques et sociaux. Ce coup de force du Président Aziz figure en bonne place dans son dernier rapport à la tête l’Union Africaine.

Pour tendre à la réalisation de cette série d’attentes de « valeur partagée », Word Vision en appelle à une convergence des efforts de tous les mauritaniens, selon l’ONG, il y va de l’avenir de la ruralité et de l’humanitaire.

Dans un pays comme le nôtre, l’exode rural n’est rien d’autres qu’un mouvement de l’intérieur sous équipé vers la côte qui concentre l’essentiel de l’activité et des services sociaux de bases. Quand il s’agit de renforcer l’appui à ces démunis, la solution se doit d’être forcément collective et institutionnelle. 

Pourvu qu’un nouvel espoir soit né à Aleg. Un espoir normal, louable et réconfortant qui verra l’opinion et les autorités se lever comme un seul homme pour la défense des plus démunis.

Si la démarche peut être imitée par la jeunesse et l’élite locale, Word Vision l’union européenne semblent prendre position de relever avec eux le défi par une citoyenneté plus affirmée pour une ébauche de solutions.

Cette évolution pour ne pas dire démarche, doit intégrer l’acquisition et la maitrise. Cela passe nécessairement par un plan spécifique d’accompagnement qui mènerait les choses à bon essian.

Dans le cadre de partenariat public-privé, animés et développés pour les générations de nos enfants et petits enfants, World Vision s’attèle à assurer la dimension sociale de sa politique en amorçant le virage.

Le plaisir d’amour de l’autre, suppose un acte de connaissance, une opération de décodage qui implique la mise en œuvre d’un patriotisme cognitif, d’une compétence culturelle mais humaine. Surtout si cela se passe dans un pays d’islam qui impose le respect du prochain et la charité sociale.

ADN

Copyright © 2015 Cridem





Commentaires : 0
Lus : 1589

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)