02-04-2015 08:45 - Où est passé le GGSR ?

Où est passé le GGSR ?

Mohamed Fall Oumeir- Quand il a été créé, le Groupement général de sécurité routière (GGSR) a été dédié à la circulation routière, à sa sécurisation, empiétant ainsi sur le champ de la police nationale. La présence de ses agents a été, ces dernières années plutôt bien perçue par les usagers de la vois publique.

Surtout que ces agents appliquaient plus ou moins rigoureusement la loi, tout le monde leur reconnaissant l’absence de corruption notamment. Même si on va noter quelques dérives chez les agents dont certains seront mêlés à des actes criminels. N’empêche, l’appréciation générale était plutôt bonne.

Depuis un certain temps, les agents du GGSR se contentent de rester aux abords des carrefours, intervenant rarement pour jouer aux doublons avec les feux : quand le feu est au rouge, ils font signe aux usagers de s’arrêter, quand il est au vert, ils leur disent de passer. Alors que le travail aurait été plus judicieux et plus porteur, s’ils s’étaient limités à dresser des procès-verbaux contre les contrevenants en matière de circulation routière.

Cette attitude les a amenés à se retrouver dans des situations d’accointance avec les usagers, surtout les plus jeunes et donc les moins conscients. C’est ce qui fait que des scènes comme celle qui fait le buzz actuellement sur les réseaux sociaux. On y voit un jeune agent du GGSR bousculé par un jeune conducteur qui le prend sur le capot de la voiture et qui le traine quelques mètres avant l’intervention d’un autre GGSR.

La scène filmée et diffusée sur le net, a été largement commentée par les internautes mauritaniens. Certains y ont vu la déchéance de l’Autorité publique, d’autres l’expression de l’arrogance de ces jeunes immatures qui circulent dans des cylindrés dernier cri.

Mais l’essentiel ici est de savoir si oui ou non, une suite a été donnée à cet incident, du reste très grave, et laquelle ? Est-ce que le jeune qui commet ainsi une tentative d’homicide volontaire a été poursuivi ou s’il a dû son salut aux interventions qui ne manqueront pas d’avoir lieu ?

En attendant, il faut signaler que le GGSR est actuellement dans une phase de délitement. Sa présence sur les routes est de moins en moins significative. Ses relations avec sa tutelle – Ministère de l’intérieur – est exécrable parce que son nouveau commandant croit qu’il s’agit d’un corps relevant des forces armées.

Alors que ses partenaires du département des transports se plaignent des excès du commandement du GGSR avec lequel tout lien est presque coupé. Le retour sur les routes de la police dans certains quartiers de Nouakchott sonne comme un échec pour ce corps pourtant destiné à être un corps d’élite.

Mohamed Fall Oumere
Noorinfo




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 3447

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Ibadou (H) 02/04/2015 12:10 X

    Notre Doyen parait très au point sur les affaires des forces nationales de sécurité machaAllah ! Ce qu'il faut dire et attendons de tout observateur, c'est que la création de ce corps répondait aux initiatives peu étudiées du début du 1er mandat du président et de façon spécifique pour satisfaire l'homme dont le nom du corps porte; maintenant on se rend compte, qu'il est de trop et on ne sait pas quoi faire avec ....

  • abarry45 (H) 02/04/2015 11:27 X

    Les observateurs, sachez une chose que le président donne des orientations et met les choses en place mais l'indiscipline des nouakchottois fait que chaque chose pensée échoue. Ould Abdel Aziz avait créé cette institution pour parer aux défaillances de la Police et redonner à la Police sa mission de sécurité. Il faut que chaque nouakchottois s'approprie ce que fait le Président sinon rien ne pourra bouger. Cec est vrai pour tout, pour l'environnement, la propreté etc...Nous avons un Président visionnaire et novateur mais il faut que les populations aient un sens civique

  • j@ckass (H) 02/04/2015 09:40 X

    au debut c vrai, ce corps incarnait un changement, mais il s'avere qu'aujourdh'hui il reccourt aux meme pratique de la police routiere il y a quelques annnes. il y a parmi eux des delinquant qui abusent car ils portent la tenue et qui se croient tout permis. la tendance aujourdh'ui pour ce corps est d'accuser les gens d'avoir comis des infractions pour leur soutirer ces famex 6.000 um. a mon avis, ce GGSR doit disparatre de la circulation.