21-04-2015 18:00 - Le PESCC finance six organisations de la société civile mauritanienne [PhotoReportage]

Le PESCC finance  six organisations de la société civile mauritanienne [PhotoReportage]

PESCC - Six organisations de la société civile (OSC) bénéficieront de subventions directes allouées par le Programme de l'Union européenne pour la société civile et la culture (PESCC), pour financer des projets de développement. La signature des contrats de subventions a fait l'objet d'une cérémonie organisée, le 15 avril 2015, à l'Espace Culturel Camara sis à la Socogim PS.

Organisée conjointement par le Ministère des relations avec le parlement et la société et la délégation de l’union européenne en Mauritanie, cette cérémonie a été co-présidée par Monsieur Cherif Ahmed, directeur adjoint de la société civile, Madame Marion Lalisse, de la délégation de l’UE en Mauritanie et par Madame Aichetou Camara, présidente de L’ONG SOS Exclus ? En tant que représentante des OSC.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, le Régisseur du PESC Patrick Ryckaert a indiqué que « L’objectif final du PESC est de permettre et de faire valoir une participation active et efficace des OSC dans la définition, la mise en œuvre et le suivi des politiques publiques. Les enjeux à l’aube des discutions et des orientations du nouveau cadre stratégique de lutte contre la pauvreté pour les 5 années à venir sont importants ».

« Plus que jamais la société civile se doit d’être une force de propositions et d’assurer son rôle de veille dans la mise en œuvre des politiques de développement en Mauritanie » a-t ‘il conclut.

De son côté, Madame Marion Lalisse représentant le Chef de la Délégation de l'Union Européenne en Mauritanie a souligné que cette rencontre vient à point nommé, en parallèle au bouillonnement de réflexion sur la société civile » elle a rappelé que le « Programme PESC est vaste et ambitieux : permettre une participation active des OSC dans la définition, la mise en œuvre et le suivi des politiques publiques tant au niveau local que national, améliorer leur gouvernance interne, leur capacités de plaidoyer pour un dialogue réel avec les autorités locales.

« Cela fait déjà plusieurs mois que les 6 projets ont été octroyés, pour montant global d’environ 580 millions d’ouguiya »


« J’ai conscience des challenges opérationnels que représentent vos projets, qui visent à renforcer les capacités des associations communautaires de base dans les six régions, a-t-elle conclut

Aichetou Camara, représentante des OSC, a pour sa part affirmé que cet important financement permettra aux organisations bénéficiaires de contribuer à la mise en œuvre et du suivi des politiques publiques en vue de garantir le respect des droit de l’homme, de garantir également la stabilité du pays, sa sécurité extérieure, sa paix intérieure et à contribuer aussi à l’éradication de la pauvreté, qui est un impératif national. Elle constitué la priorité de toutes les politiques nationales.

Elle a ajouté »
que la pauvreté, l’analphabétisme et l’injustice sociale constituent une menace grave à la cohésion sociale et la paix mondiale. Suite à la cérémonie de signature, le PESCC a organisé un atelier de réflexion commune sur le thème « le renforcement des réseaux D’OSC pour une participation effective et concertée de la société civile mauritanienne a la définition et au suivi des politiques publiques ; utopie ou possible ? »

Rappelons que le PESCC est un programme de la Mauritanie, fiancé par le 10e Fonds européen de développement (FED) pour un montant de 7.000 000 d’euros soit 2.800. 000. 000 Ouguiyas.

Ce programme vise à contribuer au renforcement des capacités techniques et de dialogue des Organisations de la société civile (y inclus les acteurs culturels et associations d’artisans) pour que celle-ci puisse jouer les rôles qui lui sont reconnus par l’accord de Cotonou entre les états Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP) et l’union européenne. Il contribue à renforcer le rôle des acteurs non étatiques dans le processus décisionnel et la mise en œuvre de programme de développement au niveau local et national, et dans tous les secteurs de la vie économique, sociale et culturelle du pays.

Source : PESCC / www.pescc.org




Avec Cridem, comme si vous y étiez...












Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : PESCC
Commentaires : 0
Lus : 2205

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)