30-04-2015 00:00 - Mise en place d’un comité de coordination de la Justice Juvénile : pour une meilleure intégration des actions en faveur des enfants en conflit avec la loi

Mise en place d’un comité de coordination de la Justice Juvénile : pour une meilleure intégration des actions en faveur des enfants en conflit avec la loi

Unicef - Ce mercredi 29 et jeudi 30 avril 2015 se réunira pour la première fois à Nouakchott le comité de coordination de la Justice juvénile conformément à l’arrêté Ministre de la Justice n° 3425.

Ce comité, mis en place par le ministère de la Justice , avec un appui technique et financier de l’UNICEF, est composé entre autres, du substitut du Procureur de la République chargé des mineurs, du juge d'instruction chargé des mineurs , du Président de la chambre des mineurs au tribunal de la wilaya de Nouakchott et d’un représentant du Centre d'accueil et de réinsertion sociale des enfants en conflit avec la loi ainsi que des partenaires techniques et financiers dans le secteur de la justice juvénile.

« Un tel comité représente plusieurs avantages » souligne Dilit Zein, Directrice de la Protection Judiciaire de l’Enfant (DPJE). « Il y a une véritable synergie entre les acteurs, et nous pouvons échanger de nouvelles idées, de nouvelles propositions. Cette façon de travailler est fructueuse».

Les réunions trimestrielles de ce comité permettront en effet, outre le renforcement de la coordination entre tous les acteurs concernés par la Justice des mineurs, de veiller à l’implication de toutes les parties prenantes à la fois dans la planification mais également dans la réalisation des plans d'action établis par la direction de la protection judiciaire de I ‘enfant.

M. Souleymane Diabaté, Représentant de l’UNICEF en Mauritanie, explique « L’initiative du Ministère de la Justice de mettre en place ce comité de coordination de la justice juvénile est à saluer.

Désormais, une équipe de travail pluridisciplinaire et multisectorielle pourra coordonner ses activités pour adresser les besoins en matière de justice des mineurs et s’assurer que l’intérêt supérieur du mineur en conflit avec la loi reste une priorité. Ensemble, nous veillerons au respect des standards, des normes et des procédures à toutes les étapes de prise en charge des enfants en conflit avec la loi. »


En effet, l’une des thématiques traitées par le comité de coordination de la justice juvénile concernera le recours aux mesures alternatives telles que la médiation, le placement en centre, le travail d’intérêt général, etc., tout ceci dans l’esprit de la loi Mauritanienne qui souligne que la détention de l’enfant ne doit être qu’un recours de dernier ressort.

En soutien au gouvernement mauritanien, UNICEF Mauritanie apporte, entre autres, son assistance au Ministère de la justice à travers ce comité mais également à la Direction de la Protection Judiciaire des Enfants (DPJE), à la Brigade des Mineurs de Nouakchott et au Centre de Réinsertion Sociale des Enfants en Conflit avec la Loi (CARSEC).



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Unicef
Commentaires : 0
Lus : 1358

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)